ECOLE D’INGÉNIEURS

Qui réussit le mieux son cursus parmi les élèves ingénieurs ?

Selon la note Parcours et réussite des étudiants en cycle ingénieur que publie le SIES, 86% des étudiants inscrits en première année du cycle ingénieur en 2013 sont diplômés en 3 ou 4 ans. Neuf sur dix passent en 2ème année, 3% abandonnent le cursus et se réorientent dans une autre formation à l’université et 6% connaissent une interruption dans leur parcours (redoublement, césure, réorientation dans un autre diplôme d’ingénieur, cursus aménagé, double diplôme…). (Photo : Mines Nancy)

19% sont diplômés en quatre ans. À la session 2016, 67% des étudiants entrés en cycle ingénieur à la rentrée 2013 obtiennent leur diplôme d’ingénieur et 19% sont diplômés l’année suivante. Il n’est donc pas rare qu’un étudiant soit diplômé 4 ans après son entrée en école. Outre les possibles redoublements et réorientations dans une autre formation certaines écoles d’ingénieur proposent par exemple des cursus bi-diplômants qui durent une année de plus.

Qui réussit le mieux ? Si au bout du compte le taux de réussite en 3 ou 4 ans en cycle ingénieur est de 86,2%, la réussite varie selon le parcours et les caractéristiques des étudiants. Ainsi c’est le cas des 89% des bacheliers généraux décrochent le sésame contre 74% des bacheliers technologiques. De même la réussite des étudiants issus de classes préparatoires aux grandes écoles est supérieure de 4 points à celle des étudiants venant d’un BTS ou d’un DUT. Ce même écart est observé entre les étudiants et les étudiantes en faveur de ces dernières.

Si les femmes sont nettement moins nombreuses que les hommes (27% des inscrits), ce sont elles qui réussissent le mieux : elles passent plus fréquemment en 2ème année (94% soit 4 points de plus que les hommes) et sont 90% à être diplômées en 3 ou 4 ans, soit 5,6 points de plus que les hommes. In fine elles représentent 29 % des diplômés.

Le type d’école d’ingénieur détermine également la réussite puisque neuf étudiants qui intègrent une école sous tutelle d’un autre ministère public sur dix sont diplômés contre 85% des étudiants dont l’école est sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation.

Des parents surtout cadres supérieurs, professions libérales et professeurs. Près de la moitié des étudiants en école d’ingénieur ont leur parent référent «Cadre supérieur, Professions libérales, Professeurs », 11% un parent «Professions intermédiaires », 8 % un parent référent « Employé » et 6 % un parent référent « Ouvrier ». Alors que passage et réussite diffèrent selon le parcours scolaire avant l’entrée en école d’ingénieur (série de baccalauréat et type d’accès en cycle ingénieur), la réussite en école selon la PCS des parents parait plus homogène.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend