CLASSES PREPAS, ECOLE D’INGÉNIEURS, ECOLES DE MANAGEMENT

Qui sont les étudiants en CPGE ?

Selon une note flash du MENESR la rentrée 2016, les effectifs en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) progressent légèrement (0,6%) pour atteindre 86 500 étudiants. Ils augmentent de 0,9% dans la filière scientifique, qui concentre près des deux tiers des effectifs, et dans la filière économique (+0,8% pour 23% des effectifs) mais se replient dans la filière littéraire (-0,8% pour 14,6% du total). En dix ans, les effectifs en CPGE ont progressé de plus de 10 000 étudiants.

1ère et 2ème année. Toutes filières confondues, les effectifs de deuxième année sont inférieurs de 1,3% à ceux des effectifs de première année. Les effectifs de deuxième année sont néanmoins supérieurs aux effectifs de première année des nouveaux entrants de la rentrée précédente (42 500), ce qui s’explique par un nombre relativement important de redoublements (7 150).

 

Les femmes. La parité n’est pas acquise dans les CPGE, où les femmes ne constituent que 43% des inscrits. Alors que les femmes représentent près des trois quarts des effectifs en filière littéraire et 55% en filière économique, elles sont moins d’un tiers dans la filière scientifique.

Les lycées. Les CPGE se situent en grande majorité situées dans des établissements publics, les établissements privés représentant environ 17% des effectifs.

Les nouveaux entrants. Alors que les effectifs des nouveaux entrants sont globalement en hausse de 0,4% à la rentrée 2016, la progression atteint 0,8% dans la filière économique.

Les bacheliers généraux sont très largement majoritaires parmi ces nouveaux entrants (92,8%), la filière économique étant celle qui a le recrutement le plus diversifié puisqu’elle accueille 10,4 % de bacheliers technologiques.

Les académies. Un étudiant sur trois étudie en Ile-de-France et à elle seule  Paris concentre près d’un étudiant en CPGE sur cinq. Cette répartition est stable dans le temps.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend