CLASSEMENTS / PALMARES, CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

Sigem 2012 : les affectations des élèves

Force est de constater que, comme 2011, le cru 2012 des affectations Sigem n’est pas bon pour beaucoup d’écoles. Si la plupart des « grandes » font toujours le plein (Essec, Audencia, Euromed, Grenoble etc.), il manque 24 élèves à Toulouse pour que ce soit le cas et 42 au campus niçois de Skema. HEC préfère elle ne recruter que selon ses stricts besoins en ne recrutant que 380 élèves et il lui manque en définitive quatre élèves pour affecter toutes ces places après les désistements. L’ESC Rennes School of Business augmente elle son quota de préparationnaires (+30) et profite d’une bonne dynamique pour faire le plein.

L'ESC Grenoble reçoit cette année 410 élèves issus de prépas. Pour leur rentrée ils vivront une expérience nouvelle : "Les 24 heures de l'innovation"

Cette année, deux « gadins » sont particulièrement remarquable : celui de l’ESC Saint-Etienne, qui n’attire que deux préparationnaires pour 60 places (iles étaient encore 16 en 2011), et surtout de l’Inseec (222 reçus pour 300 places après des années d’expansion et 280 reçus en 2011). Pour la première, on peut imaginer que l’impact de la menace de la perte du grade de master que fait peser la CFEDG est pour quelque chose. Pour la seconde, l’analyse prendra plus de temps…

Notons également qu’aucune des écoles de la future France Business School (Clermont, ESCEM, Brest et Amiens) n’a fait le plein. A contrario, l’ESC Pau, qui doit rejoindre Euromed et Bordeaux Management School dans une alliance à trois, semble avoir profité de ce rapprochement pour augmenter ses préparationnaires (+4 avec 10 places de moins proposées) mais sans faire pour autant le plein.

Au total, 7195 élèves ont été affectés pour 8059 places. Ils étaient 7406 pour 8149 places en 2011. On en débat ardemment sur le site prepaHEC.org.

En détail les écoles qui n’ont pas réussi à attirer autant d’élèves de prépas qu’elles ne leur offraient de places :

  • EM Normandie : 60 places, 49 affectés (mais un recrutement essentiellement postbac) ;
  • ESC Amiens : 110 places, 50 affectés ;
  • ESC Bretagne-Brest : 30 places, 6 affectés ;
  • ESC Chambéry : 50 places, 14 affectés ;
  • ESC Clermont : 170 places, 112 affectés ;
  • ESC Dijon: 160 places, 106 affectés ;
  • ESC La Rochelle: 95 places, 23 affectés ;
  • ESC Pau : 100 places, 86 affectés ;
  • ESC Saint-Etienne : 60 places, 2 affectés ;
  • Toulouse Business School : 445 places, 421 affectés ;
  • ESCEM Tours Poitiers: 250 places, 182 affectés ;
  • ESC Troyes : 50 places, 31 affectés ;
  • INSEEC : 300 places, 222 affectés ;
  • ISCID : 45 places, 0 affectés ;
  • ISC : 245 places, 172 affectés ;
  • ISG : 50 places, 14 affectés
  • Skema – campus de Sophia Antipolis : 245 places, 198 affectés ;
  • Télécom Ecole de Management : 120 places, 81 affectés

Ont fait le plein :

  • Audencia Nantes : 410 places, 415 affectés
  • BEM : 300 places, 305 affectés
  • EDHEC : 450 places, 455 affectés
  • EM Strasbourg : 220 places, 225 affectés
  • EM Lyon : 390 places, 395 affectés
  • ESC Grenoble : 410 places, 415 affectés
  • ESC Montpellier : 200 places, 205 affectés
  • ESC Rennes : 250 places, 255 affectés
  • ESM Saint-Cyr Lettres : 29 places, 29 affectés
  • ESM Saint-Cyr SES : 33 places, 33 affectés
  • ESSEC : 360 places, 365 affectés
  • Euromed Management : 280 places, 285 affectés
  • HEC : 380 places, 376 affectés (4 places laissées volontairement vacantes)
  • ICN Business School : 220 places, 225 affectés
  • Reims Management School : 330 places, 332 affectés
  • Rouen Business School : 340 places, 340 affectés
  • Skema Lille : 245 places, 247 affectés
  • Skema Paris : 40 places, 41 affectés

D’autre écoles ne sont pas tout à fait dans le spectre « classique » des écoles de management :

  • ENASS : 40 places… 1 affecté
  • ENS Cachan : 10 places, 3 affecté
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend