CLASSEMENTS / PALMARES, Non classé, NOUVELLES TECHNOLOGIES

Enseignement supérieur : quelle institution a le plus d’influence sur Twitter ?

Pour la troisième année nous avons analysé l’influence des établissements d’enseignement supérieur, des responsables de l’enseignement supérieur et des « influenceurs » sur Twitter. Pas de grande surprise cette année mais des confirmations dans ce classement réalisé avec le logiciel Followerwonk qui prend non seulement en compte le nombre d’abonnés mais aussi le nombre de tweets et de retweets pour calculer le score d’influence de chaque compte Twitter.

La méthodologie. C’est parce qu’il ne prend pas uniquement en compte le nombre de followers que nous utilisons le logiciel Followerwonk. En effet, le calcul se fait sur les critères suivants :

  • Le nombre de followers
  • Le taux de retweet
  • Le taux d’engagement
  • Le nombre de tweet moyen par jour
  • Etc.

Prenons l’exemple de Paris 13:

  • le taux de retweet est de 65.5% ;
  • l’université tweete en moyenne 23 fois par jour ;
  • le taux d’engagement est de 72% ;
  • le score final de 66.
  • Enquête réalisée par Fanny Bole du Chomont

LES ETABLISSEMENTS

L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne confirme sa première place obtenue en 2016 en augmentant encore son score (+2,8% en 1 an et une influence en progression de… 21,7% en deux ans). Elle précède de peu Sciences Po et la toujours surprenante université Paul-Valéry Montpellier 3. La première école de management est l’Essec (4ème et +4,4%) devant emlyon BS alors que HEC Paris perd cinq places (-1,5%) d’influence et n’est plus que 9ème dans le classement général. L’autre grand leader des grandes écoles, l’Ecole polytechnique, en gagne dans le même temps une et se classe 6ème. La plus forte progression est à mettre au compte de Skema BS qui gagne pas moins de… 27 places et augmente son score de 15% en passant de 60 à 69 points.

 

Universités : Paris 1 devant Sciences Po et Montpellier 3. L’équipe de communication de Paris 1 confirme son talent et son engagement en conservant sa première place obtenue en 2016. Sciences Po Paris et Montpellier 3 complètent le podium comme l’année dernière. Si ce n’est guère une surprise pour la première, l’université Paul-Valéry Montpellier 3 s’impose de son côté grâce à des relais comme son ex vice-président Yann Bisiou. La meilleure progression est à mettre au compte de l’université de La Rochelle (+24% en 1 an) qui atteind la 12ème place.

Ecole d’ingénieurs : l’Ecole polytechnique toujours au top. En hausse de 4,5% en un an, l’Ecole polytechnique garde son trophée mais est maintenant suivie par un outsider, Mines Saint-Etienne, EPSCI ParisTech et Ensta ParisTech alors que CentraleSupélec perd trois places et 3% d’influence. La plus forte progression est à mettre au compte de l’INP Toulouse (12,7% et treize places de gagnées).

Ecoles de management : Skema monte sur le podium. Portée par ses bons résultats dans les différents classements comme par deux relais très présents sur Twitter, Benoît Anger et Patrice Houdayer, Skema BS réussit une belle percée cette année en gagnant neuf places et en rejoignant l’Essec BS et emlyon BS sur le podium. Pour autant la plus forte progression (+24,5% et 13 places de gagnées pour se classer 5ème) est à mettre au crédit de Montpellier BS. La déception vient d’HEC qui perd sa première place obtenue dans les deux derniers classements et n’est plus que 4ème.

Comue : Paris-Saclay toujours devant. Même si elle perd un peu d’influence (-1,5%), l’université Paris-Saclay continue à dominer le classement des communautés d’universités et d’établissements (Comue) et précède PSL et les sœurs jumelles de Rhône-Alpes, Université de Lyon et Grenoble Alpes, ex aequo. En 1 an les évolutions sont spectaculaires pour beaucoup de Comue qui gagnent parfois plus de 50% d’influence comme pour Grenoble Alpes (+56,4% et 8 places de gagnées) ou l’université de Champagne (+54,2%).

Institutions non académiques : le ministère s’impose. Avec un petit point d’avance c’est le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (secrétariat d’Etat) qui est cette année l’institution non académique la plus influente. Elle prend le meilleur sur un compte du Monde de l’Education en forte baisse (-21%) au profit du Monde Campus maintenant classé 2ème ex-aequo avec l’Etudiant tout juste devant le Figaro Etudiant.

 

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend