ECOLE D’INGÉNIEURS, ECOLES DE MANAGEMENT, POLITIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, UNIVERSITES

Bilan 2012 : de nouveaux responsables aux commandes

2012 a été une année présidentielle a bien des égards puisque les universités ont quasiment toutes élus cette année leurs nouveaux présidents. Mais, des changements de direction, il y en a eu pratiquement partout dans l’enseignement supérieur français. À Sciences Po bien sûr mais aussi dans des grandes écoles de management qui voient peu à peu toute une génération de dirigeants passer la main. Sans parler bien sûr du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (les liens sur les noms des responsables mènent à leurs fiches sur Educpros).

MESR : la génération LRU prend la main

Lionel Collet

En nommant Lionel Collet à la direction de son cabinet et Simone Bonnafous directrice générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle (DGESIP), la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso (lire son portrait sur le blog d’HEAdway), a semblé jouer la carte de la continuité. Tous deux ont en effet été membres du bureau de la Conférence des présidents d’université (CPU) qui a orchestré la mise en œuvre de la loi LRU entre 2008 et 2010. Et le moins que l’on puisse dire c’est que certains n’ont à l’époque pas apprécié ce choix, notamment du côté de l’association Sauvons la Recherche (lire le blog d’HEADway). Depuis tout semble rentré dans l’ordre.

Les universités ont largement changé de tête

Seulement 26 des 81 présidents d’université élus avant 2012 sont restés cette année dans leurs fonctions. Parmi les plus emblématiques citons Bruno Sire (Toulouse 1), Jean Émile Gombert (Rennes 2), Khaled Bouabdallah (Saint-Etienne) ou encore Vincent Berger (Paris Diderot). Mais c’est plutôt les nouveaux présidents qui ont fait l’actualité comme à Toulouse où Bertrand Monthubert a délogé le président sortant. En regardant de plus près les profils des présidents en poste il est intéressant de constater une sur-représentation très nette des PU-PH (professeurs des universités – praticiens hospitaliers) qui prennent la tête de sept universités 4). Et une constante : la faible représentation des femmes : il y a moins de femmes présidentes que dans la précédente configuration. On n’atteint pas les 10%! Lire l’article complet sur le blog d’HEAdway.

Une nouvelle génération prend la tête des écoles de management

Edouard Husson

Pierre Tapie quittera ses fonctions de directeur général de l’Essec à l’été 2013. Son départ programmé fait suite à une nombreuse litanie enregistrée tout au long de l’année 2012. Si Bernard Ramanantsoa et Olivier Oger paraissent inébranlables, l’un à la tête d’HEC, l’autre de l’Edhec, le reste du « Top 5 » des écoles a été profondément bouleversé avec Édouard Husson remplaçant Pascal Morand (lire l’article que nous lui avons consacré) à la tête d’ESCP Europe pendant que Philippe Courtier succédait à la direction de l’EM Lyon à Patrick Molle. Au-delà du groupe de tête on a également vu Arnaud Langlois-Meurinne passer la main à Rouen Business School et Pierre Dreux venir à la tête du groupe ESC Toulouse (lire l’article complet sur le blog d’HEAdway).

Des écoles d’ingénieurs assez stables

Si on n’a pas assistés pas aux mêmes mouvements de grande ampleur dans les écoles d’ingénieurs que dans celles de management, l’année a quand même été marquée par deux successions de taille : Philippe Massé a pris la direction de la Commission des titres d’ingénieur et Yves Demay est passé de la direction de l’ENSTA ParisTech (Élisabeth Crépon lui a succédé) à celle de l’École Polytechnique. Alain Storck a lui pris la direction de l’UTC, dont il était administrateur provisoire. Prenant la direction du pôle Léonard de Vinci, le duo Pascal Brouaye Nelly Rouyrès a laissé la place à Laurent Hua à la tête de l’ECE.

Olivier Rollot (@O_Rollot)

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot

Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives.
Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l’un des experts français de la Génération Y.
Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de « l’Essentiel du Sup » (newsletter hebdomadaire) et de « l’Essentiel Prépas » (webzine mensuel).
Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

1 Comment

  1. Bonsoir,
    Aux nouveaux nommés, il faut ajouter François Marendet, directeur général, et Hervé Moulinier, président de l’école nationale supérieure maritime (ENSM).
    Cordialement,
    Muriel MIRONNEAU
    Responsable communication ENSM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend