ECOLES DE MANAGEMENT, POLITIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

C’est si beau un campus !

Les étudiants de Neoma découvrent son campus (Photo : David Morganti)

Retrouver ses étudiants, mais quel bonheur ! Cette rentrée post-Covid est celle des retrouvailles comme le souligne le directeur général de l’Edhec, Emmanuel Métais. « Alors que l’on nous prédisait une école 100% à distance et des cours dispensés par des robots-enseignants à horizon de 10 ans, nous avons réalisé avec encore plus d’acuité à quel point l’enseignement en présentiel était une composante indispensable à la formation de nos futurs diplômés. Dans ce cadre, offrir une expérience étudiante de premier plan est apparue plus nécessaire que jamais ». L’heure est justement à la construction de nouveaux campus et à la réhabilitation des anciens. A Paris comme en régions avec cette semaine l’inauguration des nouveaux locaux parisiens de Neoma BS.

De nouveaux usages. Il ne s’agit bien évidemment pas de rebâtir des campus à l’ancienne mais de se projeter dans de nouveaux usages. « Maintenant commencent à émerger des projets qui impliquent plusieurs équipes réunies sur le campus, souligne ainsi le président du Campus Condorcet, Jean-François Balaudé. Nous avons confiance dans les effets induits progressivement par ces rapprochements, qu’ils soient programmés ou imprévisibles. Quand un géographe échange avec un historien, un politiste, un américaniste, etc., ces voisinages et ces échanges conduisent à des perspectives de nouvelles recherches communes, et créent les meilleures conditions heuristiques et de sérendipité. Appuyées également par des appels à projets incitatifs, la pluri- et l’interdisciplinarité se développent par effet boule de neige ».

La maire de Paris, Anne Hidalgo, est venue assister à l’inauguration des nouveaux locaux de Neoma le 29 septembre. Elle y a notamment soutenu le développement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur.

Pour son futur campus à Cachan le directeur de l’EPF, Jean-Michel Nicolle, promet que « ce campus résolument disruptif place la technologie au cœur du bâtiment. Il a été conçu pour faciliter la large diffusion des nouvelles pratiques pédagogiques et assurer une forte interaction entre la formation et la recherche. Il permettra aussi l’accueil d’entreprises et disposera d’un incubateur de 3000m² ». Ce que confirme Elian Pilvin pour l’EM Normandie qui va également inaugurer un nouveau campus à Paris début 2022 et qui vient d’en inaugurer un autre au Havre : « La crise sanitaire nous aura montré que plus on fait du digital dans de grands groupes, plus il est nécessaire de faire du présentiel en petits groupes. La salle de classe sera de plus en plus un espace d’apprentissage en mode projet ou de prototypage. Notre campus sera tout sauf figé avec un space planning très évolutif. Et nous voulons également qu’il constitue un continuum avec la ville, un trait d’union vers la cité ».

Des lieux de vie. La modularité des espaces est au cœur de tous les nouveaux projets architecturaux confie Thierry Picq, créateur d’un espace, le Silex, qui a largement contribué au dessin du nouveau campus de emlyon : « Les espaces physiques doivent être des lieux de stimuli et de mise en mouvement. Il faut pouvoir changer l’espace dans une même séquence de cours. Voire sortir du campus. C’est aussi pour cela que nous avons prévu de larges espaces de circulation dans notre nouveau campus pour aller vers une ville dont nous serons au cœur ».

Des campus qui doivent également être de plus en plus des lieux de vie comme le rappelle la directrice générale de Skema, Alice Guilhon : « Nous voulons donner à chacun de nos étudiants le choix de venir ou pas sur des campus qui sont aussi des lieux de vie. Ce sont en quelque sorte des prolongements de leur maison. D’ailleurs nos étudiants sont revenus sur les campus dès que la jauge l’a permis. L’enseignement en ligne ne peut pas prendre le pas sur la dialectique classique. Pour apprendre il faut de l’interaction, du contact, se voir pour mieux parler, se comprendre ».

Faire cohabiter deux modèles. Alors que nous sortons juste de la pandémie, les établissements d’enseignement supérieur sont plus que jamais persuadés de la nécessité de créer de nouveaux campus. « Les campus seront toujours aussi importants mais différents, avec plus d’espaces différencias, de co-working, d’innovation. L’expérience de la pandémie nous a bien montré la nécessité de créer des liens entre les étudiants. Le distanciel doit être réservé à des activités bien spécifiques », explique Delphine Manceau.

Ce que confirme Emmanuel Matais : « Demain deux modèles vont donc cohabiter, le présentiel et le distanciel. Il ne faut pas les opposer car ils correspondent à des attentes totalement différentes. Les étudiants veulent venir sur nos campus, veulent avoir accès à des salles de cours et rencontrer leurs professeurs. EDHEC Online s’adresse à tous ceux qui ne peuvent pas se rendre sur nos campus pour des raison d’emploi du temps, d’éloignement géographique ou de handicap ».

Construire : un sacré métier ! La construction de ces nouveaux campus est tout sauf un long fleuve tranquille. A Paris notamment « le coût de construction explose avec le développement du Grand Paris » regrette le directeur de l’Espci, Vincent Croquette qui négocie aujourd’hui avec sa tutelle, la mairie de Paris, pour maintenir un coût final acceptable en sacrifiant par exemple un bâtiment tout en minorant les informations du Monde sur l’ampleur des dérapages. « Nous n’avons eu aucun dépassement de coût, ce qui est semble-t-il assez exceptionnel », pouvait a contrario se féliciter Delphine Manceau lors de l’inauguration de son bâtiment.

Un nouveau rôle pour des profils très académiques que Jean-François Balaudé résume ainsi : « C’est une fonction assez originale que la mienne aujourd’hui avec cette conduite de projets immobiliers. Je dois par exemple porter une attention toute particulière, avec l’équipe de l’Etablissement Public Campus Condorcet, aux problèmes de construction, mais aussi d’exploitation et de maintenance, de sûreté et de sécurité pour l’ensemble des sites. Cela amène tout naturellement des liens étroits et très réguliers avec le partenaire privé dans le cadre du PPP. Mais dans l’avenir, la dimension scientifique prendra, au fur et à mesure du devenir du Campus Condorcet, une importance croissante ».

NEOMA en plein essor à Paris : il a ouvert ses portes à la rentrée 2021 dans le 13ème arrondissement de Paris. Sur 6 500m² il accueille 1 500 étudiants. Remplaçant le campus ancien situé dans le 9ème arrondissement, le nouveau campus de NEOMA est consacré aux programmes postbac, Mastères Spécialisés et MSc ainsi qu’à l’Executive MBA et aux activités de formation continue. Le programme Grande école reste quant à lui exclusivement dispensé sur les campus de Rouen et de Reims. 

Condorcet, le campus des SHS : essentiellement destiné aux chercheurs, le Campus Condorcet monte peu à peu en puissance. Au début de l’été 2021, à la suite de l’ouverture du bâtiment de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) sur le Campus Condorcet, plus de deux kilomètres des archives de l’École ont été déposés au Grand Équipement documentaire.

Skema s’offre un navire amiral à Paris : c’est sur 30 000 m2 que Skema a ouvert campus parisien de Suresnes début 2021 : 15 000 m2 sur l’ancien siège d’Airbus et autant de m2 consacrés à des logements tout à côté, sur le site des usines Blériot, le pionnier de l’aéronautique. Un nouveau « campus Grand Paris » qui va lui permettre de rayonner encore mieux à l’international. (Crédit photo: Skema BS) 

L’EPF et Aivancity s’installent à Cachan : l’inauguration des nouveaux locaux de l’EPF aura lieu en début d’année 2022 mais déjà l’école de l’Intelligence artificielle (IA) Aivancity s’est installée sur l’ancien campus de l’ENS à Cachan. Suivront ESTP, ECAM-EPMI, ESITC Paris, IUT de CACHAN et les lycées principalement. L’EPF y disposera de près de 18 000 m² pour accueillir à terme 1600 élèves.

L’EM Normandie voit grand : l’EM Normandie déménage ses locaux parisiens pour s’installer sur un nouveau campus à Clichy, aux portes de Paris. Et ne fait pas les choses à moitié : de 3700 m2 elle passe à 14 000 m2 avec un bâtiment flambant neuf dessiné par Jean-Michel Wilmotte. Au Havre elle prend ses quartiers sur le port. (Crédit photo: Philippe Bréard et GDG Investissements – DR)

BSB plus que jamais à Lyon : recevoir 1 000 étudiants à Lyon en 2025 contre 370 aujourd’hui dans un bâtiment de 3 000 m2, les ambitions de BSB à Lyon sont plus que jamais d’y créer un deuxième pôle. Ce nouveau campus doit notamment permettre à BSB de recruter sur toute la France et de développer l’apprentissage dans une ville très dynamique. (Crédit photo: BSB)

Audencia rénove son campus nantais : Depuis 2017 Audencia a entrepris une large rénovation de son campus historique de Nantes. Trois amphithéâtres, le Knowledge Hub (ex-médiathèque) et le Student Hub (espace de travail étudiant) du campus historique de Jonelière, Audencia Atlantic Campus, ont ainsi été transformés pour offrir un cadre de travail modernisé, en phase avec l’évolution des méthodes pédagogiques et des usages des étudiants.  (Crédit photo: P. Cauneau / Audencia)

Rennes SB s’installe en province, à Paris : en proclamant « Rennes School of Business ouvre enfin une école en province », l’école rennaise a réussi sa campagne de communication. La voilà maintenant au cœur de Paris, dans les anciens locaux de NEOMA à deux pas de la gare Saint-Lazare, pour à la fois toucher les décideurs et favoriser le développement de l’apprentissage. (Crédit photo: Rennes SB)

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend