CLASSES PREPAS, ECOLES DE MANAGEMENT

Concours d’entrée dans les écoles de management: la BCE fait évoluer ses épreuves pour le concours 2023

Passage des oraux à Audencia (Photo : F. Sénard-Audencia Business School)

Pour tenir compte « des nouvelles spécialités du lycée, des nouveaux programmes des classes prépa et des attentes des entreprises pour recruter les futurs managers », les écoles de management membres de la BCE ont adopté un

certain nombre d’évolutions pour le concours 2023 :

  • la contraction de texte est supprimée et remplacée pour par une épreuve d’« étude et synthèse de textes » (conçue par ESCP et HEC pour les candidats ECG, ECT et BEL) ;
  • les sujets de dissertation de culture générale, qui s’appuieront sur le programme de Lettres et Philosophie des CPGE et sur le thème annuel défini par le MESRI, seront distincts en 2023 pour les ECG et les ECT, avec deux épreuves de part et d’autre (conçues respectivement par Edhec-Essec et emlyon-HEC pour les candidats ECG, Audencia et Excelia pour les candidats ECT) ;
  • les candidats BEL (A/L ENS Ulm et ENS de Lyon) pourront choisir, le jour de l’épreuve, entre un sujet de dissertation littéraire (conception Essec) et un sujet de dissertation philosophique (conception HEC) pour les écoles ayant retenu ces épreuves ;
  • les épreuves d’Économie, Sociologie et Histoire (ESH) pour le concours 2023 prennent en compte l’incorporation des modules d’économie approfondie dans le nouveau programme ESH des CPGE ECG et amènent à « renforcer les attendus sur les concepts économiques et les outils micro et macro-économiques, sans oublier les dimensions historique et sociologique, consubstantielles de l’analyse économique » (es 2 épreuves ESH sont conçues conjointement par les 2 tandems ESCP-Skema Et Essec-HEC) ;
  • un document de synthèse, mis en ligne sur le site internet de la BCE, précise les attendus des nouvelles épreuves de langues ELVI suite aux évolutions décidées par les quatre écoles conceptrices (Essec et HEC pour les LVA, emlyon et ESCP pour les LVB) ;
  • chaque sous-partie de l’épreuve de Droit – Economie SCBS représente désormais la moitié du temps imparti aux candidats. De plus, les questions de jurisprudence évoluent suite aux modifications du programme des CPGE ECT (pour cette épreuve, les évolutions seront mises en œuvre à partir du concours 2024).

Les autres épreuves du concours BCE évolueront également pour tenir compte des nouveaux programmes de CPGE, notamment les Mathématiques qui s’appuieront sur les nouveaux programmes de Mathématiques approfondies et Mathématiques appliquées.

Du côté du recrutement de élèves issus de classe préparatoires littéraires neuf écoles (Audencia, BSB, Edhec, emlyon, Grenoble EM, ICN, Institut Mines-Télécom Business School, SKEMA et TBS Education) ouvrent un concours distinct avec environ 260 places places qui leur seront réservées.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend