ECOLE D’INGÉNIEURS

L’ESTACA se renforce dans le ferroviaire

Quand l’aérien va mal et l’automobile moins bien, l’Estaca peut aussi compter sur son troisième pilier : le ferroviaire. L’ESTACA refond sa formation, crée avec le groupe SNCF deux nouvelles chaires de recherche et un pre-graduate program. De nouveaux cours viennent ainsi élargir les compétences des futurs ingénieurs : Eco- conception, Environnement et santé, Nouvelles énergies, Méthodes d’innovation, …

L’Estaca lance également un diplôme de spécialisation post-master «Systèmes et technologies ferroviaires » qui proposera, en janvier 2021, aux ingénieurs diplômés une formation intensive de haut niveau d’un an sur l’ensemble des aspects des systèmes et technologies ferroviaires. Il s’adresse notamment aux étudiants d’autres filières de l’Ecole ou d’autres formations qui souhaiteraient s’orienter vers ce secteur « très porteur en termes d’emploi et au cœur de la transition écologique ».

Autre nouveau depuis cette rentrée, les étudiants volontaires de 3ème et 4ème année de la filière ferroviaire peuvent participer à un « pre-graduate/graduate program » co-créé par l’ESTACA et VOYAGES SNCF : en échange d’un engagement d’intégrer VOYAGES SNCF à l’issue du diplôme, l’étudiant bénéficie d’un financement partiel de ses études et d’un cursus privilégié pour ses stages au sein de l’entreprise.

Enfin DEUX nouvelles chaires de recherche et d’enseignement sont créées avec le groupe SNCF :

  • la chaire « expérience à bord » aura pour objectif d’intégrer et d’améliorer la notion de « bien-être » à bord des trains pour les clients et les personnels ;
  • la chaire « Transition écologique et résilience du système ferroviaire » traitera aussi bien des nouveaux modes de tractions décarbonés (Hydrogène, batteries, …) que des matériaux biosourcés ou recyclés, de la réduction des poussières de freinage, de la gestion de l’énergie, de l’allègement des trains, ou encore de la résilience aux aléas climatiques.

En régions l’ESTACA s’associe au projet porté par la Région Nouvelle Aquitaine pour la création d’un Ferrocampus© à Saintes : UN nouveau lieu de référence de l’enseignement et de la recherche pour le ferroviaire en France. Dans ce cadre, un nouveau bachelor pourrait ouvrir et les meilleurs élèves auraient la possibilité d’intégrer le cycle ingénieur ESTACA. A Nimes en vue de la création d’une Maison Européenne du Ferroviaire pour le compte de la Région Occitanie, l’ESTACA s’intègre en tant qu’acteur majeur au Club de la Grande Vitesse Ferroviaire. Ce lieu hébergera un Centre d’Interprétation de l’ingénierie ferroviaire.

  • Dans le cadre d’un appel à projets de la Commission Européenne, la filière ferroviaire européenne crée un ERASMUS ferroviaire permettant de développer les échanges européens d’étudiants dans le domaine et de renforcer les formations européennes pour le ferroviaire. L’ESTACA s’engage auprès du consortium créé pour l’occasion en étant l’un de ses deux partenaires académiques français.
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend