ECOLE D’INGÉNIEURS, EMPLOI / SOCIETE

L’Ipsa révèle son 3ème Observatoire des métiers de l’air et de l’espace

Malgré la crise sanitaire et ses conséquences économiques, plus de la moitié des entreprises (57%) estime aujourd’hui que leur secteur se porte « bien » selon le 3ème Observatoire des métiers de l’air et de l’espace Ipsa/Ipsos. Rappelons juste qu’en 2019 ils étaient… 98% à penser que le secteur se portait bien.

L’optimisme revient. Les dirigeants considèrent même à 90% que les fondamentaux du secteur (capacité à innover, à exporter, à recruter les bons profils) sont bons (dont 16% très bons), et deux tiers des chefs d’entreprise (65%) estiment que leur établissement sera en croissance dès 2022 (chiffre identique à 2017). 74% des dirigeants d’entreprise du secteur sont optimismes à pouvoir embaucher en 2022.

Les besoins de recrutement dans le secteur de l’aéronautique et de l’espace s’annoncent variés : ils concernent autant les ingénieurs (85%) que les techniciens supérieurs (88%), ou encore les opérateurs et mécaniciens (85%).

Les métiers où les besoins de recrutement semblent être les plus importants sont :

  • ingénieurs cybersécurité (34%, + 9 pts), ingénieurs qualité (33%, + 9 pts) et d’ingénieurs intelligence artificielle aéronautique et sciences des données (32%, +1%) ;
  • la « recherche et développement » reste le domaine où les besoins de recrutement seront les plus importants dans les années à venir (46%, + 10 pts en deux ans), suivie de la production, en forte progression également (39%, +15 pts), tout comme les bureaux d’études (33%, +8 pts), la qualité (22%, +5 pts) ou encore les fonctions support (18%, +4 pts).

Les attentes de dirigeants centrées autour des capacités d’adaptation des jeunes diplômés (cité par 81%, + 6 points), et une bonne capacité à s’intégrer dans une équipe (60%) restent les deux qualités les plus recherchées. Les autres compétences sont le bon niveau académique (50 %) et une bonne connaissance du monde de l’entreprise (+10 pts).

Sur les évolutions technologiques les plus créatrices d’emploi dans les années à venir, les responsables d’entreprise placent en tête l’avion électrique (46% des interrogés, + 17 pts depuis 2019), suivi de l’intelligence artificielle (37%, +2 pts), la cybersécurité (32%, +4 pts) et les nouvelles mobilités (31%, +13 pts).

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend