ECOLE D’INGÉNIEURS, UNIVERSITES

Paris 2 Panthéon-Assas crée un établissement mixte public/privé

Julie Joly, la directrice du CFJ et de l’Ecole W n’a pas pu être présente sur cette photo qui regroupe les quatre autres directeurs et président : de gauche à doite Tamyn Abdemessed pour l’Isit, Jean-Baptiste Jeangene-Wilmer pour l’Irstem, Stéphane Braconnier pour Paris-Panthéon-Assas Université et Frédéric Meunier pour l’Efrei.

Le 1er janvier 2022, l’université Paris 2 Panthéon-Assas a rejoint un établissement public expérimental qui a la particularité unique d’intégrer quatre écoles privées composantes : EFREI, ISIT, École W et CFJ. L’Irsem, institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire, en est partenaire. « Jamais le concurrence entre les formations n’a été aussi importante. Le statu quo de l’isolement était devenu intenable pour Paris 2. Sans passer par une fusion, il y a de la place pour un modèle qui regroupe des partenaires publics et privés. Un modèle intégré unique que nous voulons promouvoir », explique le président de la toute nouvelle université Paris-Panthéon-Assas, Stéphane Braconnier, qui se félicite d’avoir « été soutenu par le MESRI et par toutes les composantes de son université, heureuses de voir l’université se remettre en marche ».

Les établissements membres veulent maintenant travailler sur des questions transdisciplinaires qui pourront donner naissance à des diplômes comme à des projets de recherche. « Nous voulons particulièrement travailler sur les questions d’environnement numérique dans le droit », révèle le directeur général de l’Efrei, Frédéric Meunier, qui se félicite également de la « réelle opportunité que cette nouvelle université constitue en termes de recherche avec les laboratoires de l’université ». « Nous avons été accueillis de façon formidable et cette entrée dans l’université est une de mes plus grandes fiertés », confie de son côté Julie Joly, directrice du CFJ et de l’Ecole W, qui quitte bientôt son école pour prendre la direction de l’Obs, et insiste sur « l’indépendance que conservent ses deux écoles dans leur recrutement comme dans leur gouvernance ». Ce que confirme le directeur général de l’Isit, Tamyn Abdemessed : « Nous restons nos établissements avec nos personnalités morales et nous sommes dans le même temps composante du nouvel établissement ».

L’objectif est maintenant de devenir un grand établissement. Par ailleurs les unités de formation et de recherche (UFR) ont été remplacées par des collèges thématiques et non pas disciplinaires. Chaque école membre porte maintenant la mention Paris-Panthéon-Assas Université sous son propre logo. La carte étudiante sera unifiée et donnera accès à l’ensemble des campus.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend