ORIENTATION / CONCOURS

Parcoursup : en 2021 les lycéens ont choisi…

Le nombre moyen de vœux par candidat a augmenté, passant de 10,9 en 2020 à 12,8 en 2021. Les terminales générales ont fait 14,6 vœux (+2,5 vœux), les technologiques 12,1 vœux (+1,2) et les professionnelles 7,7 vœux (+0,8).

En moyenne, en 2021 comme en 2020, la licence représente 33% des vœux des listes sur Parcoursup en 2021 (y compris les 3,5 % de vœux en LAS), les CPGE 6% et les DE sanitaire et social 6%. La part du nombre de vœux en BTS (30%) a diminué de 0,8 point, celle en PASS (5 %) augmenté de 0,7 point selon la note flsh du Système d’information et études statistiques (SIES) PARCOURSUP 2021 Les vœux des lycéens à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Les bacheliers généraux semblent se détourner peu à peu du DUT/BUT au profit des bacheliers technologiques. Si la part du nombre de vœux en BUT (10,7 %) a diminué de 0,8 point par rapport à celle en DUT de 2020 cette baisse concerne uniquement les candidats de la série générale (-1,4 point). À l’inverse, les candidats de séries technologiques font plus souvent un vœu en BUT (57%) contre 55 % en DUT l’année dernière). La demande en BTS des terminales technologiques et professionnelles s’est stabilisée à un niveau élevé (respectivement 82 % et 89 %).

La licence apparaît toujours comme une alternative pour ceux qui ont candidaté dans des filières sélectives. En effet, presque 9 candidats sur 10 ayant fait un vœu en CPGE, en école d’ingénieurs ou en école de commerce, candidatent également dans une licence. 89 % des candidats à une CPGE demandent ainsi également une licence, 38 % un BUT et 27 % une école d’ingénieurs.

94 % des élèves de terminales scolarisés en France en 2021 se sont inscrits sur Parcoursup soit 640 800 et donc 17 000 candidats de moins qu’en 2020. Une baisse qui s’explique par la dynamique démographique : le nombre d’élèves de terminales a baissé de 21 700 à la rentrée 20201, uniquement dans les filières générales et technologiques.

Parallèlement, le nombre de formations (hors formations en apprentissage) proposées sur Parcoursup continue de progresser pour atteindre plus de 13 300 (+500 par rapport à 2020 et +2 500 depuis la création de la plate-forme).

La part de candidats ayant confirmé au moins un vœu diminue et retrouve le niveau de 2019 (96,6 %) après le pic de 2020 (98,3%). Cette baisse touche principalement les terminales professionnelles qui ne sont que 89,7 % à confirmer leurs vœux (-5 points par rapport à 2020), loin derrière les terminales technologiques (97,0 %) et générales (98,7 %).

La part des candidats ayant confirmé au moins un vœu hors de l’académie de son lycée progresse à nouveau et atteint 74 % en 2021, soit 5 points de plus que l’an dernier. Cette augmentation concerne toutes les séries : +6 points pour les terminales générales, +5 points pour les technologiques et +3 points pour les professionnelles. La tendance est la même pour les seuls candidats boursiers (25 % des candidats) : 66 % font un vœu hors de leur académie d’origine (+5 points).

Les listes de vœux des candidats boursiers sont différentes de celles de l’ensemble des candidats, en particulier les BTS sont les formations les plus souvent demandées. En moyenne, ces listes de vœux se composent à 40 % de BTS (contre 30 % pour l’ensemble), 28 % de licences (contre 33 %) et 9 % de BUT (contre 11 %). La part des CPGE est plus faible de 3 points (3 % contre 6 %

 

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend