POLITIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Que dit l’ordonnance sur les regroupements ?

Le 13 décembre est enfin parue la fameuse ordonnance relative à « l’expérimentation de nouvelles formes de rapprochement, de regroupement ou de fusion des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ». L’article 52 de la loi n° 2018-727 du 10 août 2018 (« Pour un Etat au service d’une société de confiance ») permet en effet au gouvernement de donner aux établissements d’enseignement supérieur la possibilité d’expérimenter de nouveaux modes d’organisation et de fonctionnement, de nouvelles modalités de coordination territoriale et de nouveaux modes d’intégration sous la forme d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP). Ce dernier pouvant regrouper plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche qui peuvent conserver ou non leur personnalité morale pendant tout ou partie de l’expérimentation, fixée au maximum à dix ans.

Un statut dérogatoire. Un établissement expérimental peut déroger aux dispositions concernant la règle de majorité statutaire, la limite d’âge du président ou du directeur d’établissement, les dispositions électorales et les catégories de personnalités extérieures. Les dérogations peuvent également « porter sur les dispositions relatives aux unités de formation et de recherche médicales et aux instituts et écoles internes ainsi que sur le périmètre des activités pour lesquelles un établissement expérimental peut exercer des prestations de service, prendre des participations, créer des services d’activités industrielles et commerciales, participer à des groupements et créer des filiales ».

En revanche, les dérogations ne peuvent pas porter sur le maintien de l’ordre et de la sécurité, la procédure disciplinaire, les règles budgétaires ainsi que sur le contrôle administratif et financier.

Les organisations possibles. L’ordonnance permet trois sortes d’organisations :

  • des « Comue expérimentales » ;
  • la « coordination territoriale » qui peut être assurée par un établissement public expérimental, une communauté d’universités et établissements expérimentale ou, conjointement, par des établissements liés par une convention. Une convention « détermine les compétences assurées en commun par les établissements participant au rapprochement, leurs modalités d’exercice et, le cas échéant, en fixe la dénomination » ;
  • l’« établissement expérimental », le plus intégrateur, peut « regrouper ou fusionner des établissements d’enseignement supérieur et de recherche publics et privés, concourant aux missions du service public de l’enseignement supérieur ou de la recherche ». Les établissements regroupés dans l’établissement public expérimental n’en peuvent pas moins conserver leur personnalité morale. Ils sont dénommés « établissements-composantes » de l’établissement public expérimental. Un établissement-composante ne peut participer qu’à un seul établissement public expérimental.

à L’ordonnance a pris en compte les projets proposés « en particulier » par l’Université Paris-Saclay, l’Université Paris sciences et lettres, l’Université Sorbonne Paris Cité, NewUni autour de l’Ecole polytechnique, la communauté Université Grenoble Alpes, l’Université de Lyon, l’Université Paris-Est ainsi que les sites de Clermont-Auvergne, Montpellier, Nantes, Rennes, Toulouse, Lille…

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend