UNIVERSITES

Refonte du premier cycle des études de santé : que dit le rapport?

Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique Vidal ont reçu le 18 décembre le rapport de la mission qu’elles avaient confié à un groupe de travail piloté par le professeur Jean-Paul Saint-André afin de « proposer une stratégie pour la refonte du premier cycle des études de santé » menant aux filières Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie (MMOP).

Où en est-on ? Dans leur bilan les auteurs du rapport s’intéressent au développement des offres alternatives à la PACES, AlterPACES et PLURIPASS, qui « ont démontré leur faisabilité et leur acceptabilité par les enseignants et les étudiants ». Pour autant le bilan quantitatif des AlterPACES est « mitigé avec peu d’étudiants recrutés en comparaison du nombre de places offertes (15 %) » alors que « les étudiants recrutés apparaissent comme très bien intégrés dans les promotions et sont souvent rapportés comme les meilleurs et les plus motivés ». De plus il semble que « l’objectif d’amener une proportion importante d’une promotion d’étudiants rentrant en première année vers une poursuite d’études universitaires, même en cas d’échec à la sélection dans les filières contingentées, soit en passe d’être atteint ».

Quelles évolutions possibles ? L’accès aux études de santé se fera d’abord via un « portail santé » (60% des places). Par ailleurs des prérequis seraient vérifiées par la validation d’un MOOC « préparation à l’entrée dans les études de santé ». Plus générale que l’actuelle, la première année présenterait des « enseignements spécifiques des différentes filières » comme la médecine, la maïeutique, l’odontologie ou la pharmacie et des « enseignements spécifiques préparant la poursuite d’études dans d’autres formations de premier cycle ». La réforme doit également permettre de « créer les conditions d’une réelle diversification des profils des étudiants admis dans les filières MMOP ».

Numerus clausus ou pas le principe d’accès aux études de MMOP restera la sélection et celle-ci aura lieu au plus tôt après une année d’études supérieures. Le dispositif de sélection reste donc dissocié de la validation d’une année de licence (acquisition de 60 ECTS) qui autorise tout étudiant ayant validé une année à poursuivre ses études dans un cycle de licence. L’admissibilité et l’admission dans l’une des filières MMOP restent donc dissociés.

 

Le groupe de travail se prononce pour que « chaque université propose au moins deux modes d’entrée dans les études de santé en formation initiale, hors passerelles ». En cas de non admission en études de santé, la première année devrait donner accès à une L2 et l’accès aux formations de santé pourra se faire ultérieurement dans le cursus (seconde chance). En cas de non validation de l’année, celle-ci peut être redoublée mais il ne serait plus possible de tenter à nouveau l’accès aux formations de santé.

  • Les propositions contenues dans ce rapport font maintenant l’objet d’un « examen approfondi » par les ministres qui annonceront les axes de la réforme du premier cycle des études de santé dans le courant du mois de janvier 2019. Le projet de loi Santé, qui sera présenté au Parlement au premier semestre 2019, prévoira les mesures législatives nécessaires à la suppression du numérus clausus et de la PACES pour une mise en œuvre à la rentrée 2020.
Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend