CLASSEMENTS / PALMARES, Non classé

U-multirank : beaucoup de bruit pour…

Le très attendu classement Umultirank (@UMultirank), promu par la Commission européenne pour concurrencer ceux de Shangaï ou du Times Higher Education, a été mis en ligne cette semaine. Pour le moment seulement 852 établissements d’enseignement supérieur du monde entier (dont 62 en France ou 39 pour le Royaume-Uni) sont analysés. Beaucoup d’établissements ont en effet refusé de répondre – par exemple les universités de la LERU comme l’UPMC ou Strasbourg – alors que ceux qui s’y sont attelés ont beaucoup souffert face à des questionnaires un peu surdimensionnés. Et d’autres ont, semble-t-il, été tout simplement oubliés.


Si toutes les disciplines sont traitées, des focus sont réalisés sur quatre d’entre eux : la physique, l’ingénierie électrique, l’ingénierie mécanique et le management (« business studies »). Histoire de se faire une opinion et sans parler d’une ergonomie assez déficiente (lors d’une recherche on voit par exemple seulement trois établissements à la fois sans descendre le curseur), voici les résultats de quelques recherches que pourraient effectuer les étudiants. Conclusion : deux millions d’euros dépensés pour un système qui n’est vraiment pas encore au point !

Je cherche une formation en « business studies » de niveau master en France : seulement 18 établissements sont classés avec en tête… l’Ipac School Management d’Annecy. Sont également classés Audencia, l’Iéseg, HEC, l’université de Montpellier ou, on se demande bien pourquoi, l’université de technologie de Belfort Montbéliard, mais pas l’ESCP Europe ou l’EM Lyon par exemple. De plus le site donne des appréciations et classe ainsi mieux l’Essec qu’HEC dans beaucoup d’items.

Je cherche une formation en « physics » en France : là seulement cinq universités sont référencées (Joseph Fourier à Grenoble, ENS Lyon, Mines de Nantes, Paris « West », François Rabelais à Tours).

Je cherche une formation en « electrical engineering » en France ou en Allemagne : 31 universités sont référencées dont l’UTBM, Telecom Bretagne, la RWTH Aachen ou encore l’Insa Lyon.

Je cherche une université qui dépense beaucoup pour l’enseignement, diplôme beaucoup d’étudiants, est très généraliste, propose des doctorats en ingénierie : 17 universités sont référencées, toutes sont dans l’Union européenne et… 13 en Espagne.

Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend