Chroniques Tech, NOUVELLES TECHNOLOGIES

Regard d’experts – L’enseignement supérieur à l’ère digitale – épisode 3

Lors de nos précédents échanges ; notre experte marketing et communication mobile campusM Mathilde a échangé avec vous sur l’importance d’engager vos étudiants et comment construire et maintenir cet engagement grâce aux smartphones.

Pour accompagner et échanger au mieux avec vos étudiants dès leur premier jour et tout au long de leurs parcours il est essentiel de développer de nouveaux outils tel qu’une application mobile mais aussi de comprendre leurs comportements et leurs besoins. Une application ne répondant pas aux attentes des étudiants ; ne sera que peu utilisée et ne facilitera pas leurs engagements. Heureusement ; l’analyse des données peut vous permettre aujourd’hui de mieux appréhender les habitudes de vos utilisateurs et ainsi de mieux les engager.

Episode 3 – Comment améliorer l’accompagnement de vos étudiants grâce à l’analytique ?

Dans mes précédents articles, vous aurez certainement remarqué que je parle beaucoup de l’importance de l’implication des étudiants pour les établissements de l’enseignement supérieur. Que ce soit grâce à l’utilisation de nouveaux modes d’apprentissage ou à un accompagnement personnalisé, plus un étudiant est impliqué dans son université, plus il est probable qu’il réussisse ses études.

La question qui se pose alors est donc : comment un établissement peut déterminer si ses étudiants sont impliqués et comment mieux les accompagner ? Avec des ressources parfois limitées ; l’analytique s’avère un outil efficace pour aider à répondre à ces problématiques.

La bonne nouvelle ici est que vous disposez déjà d’une grande quantité de données que vous pouvez utiliser. Chaque fois qu’un étudiant interagit avec l’un de vos systèmes en ligne, il laisse un indicateur d’engagement. Chaque livre emprunté à la bibliothèque, l’utilisation de l’environnement numérique de travail ; l’accès aux cours en ligne permettent de dresser un tableau plus précis de l’évolution des comportements de vos étudiants et donc de mieux accompagner ces derniers.

Dans son rapport Horizon 2019, EDUCAUSE mentionne que : « L’analytique est un élément clé des initiatives d’accompagnement des étudiants et même l’un des moteurs de la stratégie et du processus décisionnel des établissements de l’enseignement supérieur. L’analytique peut transformer et enrichir à la fois l’expérience des étudiants et des équipes. »

Qui aider?

Il est parfois difficile d’identifier les étudiants ayant besoin d’un accompagnement plus spécifique car il peut s’agir de n’importe lequel d’entre eux ; peu importe les niveaux d’études ou de revenus.

Grâce à l’analytique et aux données collectées, vous pourrez identifier les étudiants à risque qui par exemple ne se présentent plus en cours ; n’utilisent que très peu les supports d’apprentissage en ligne ou ne répondent plus aux messages qui leurs sont adressés par l’université.

Etablir le lien entre engagement et succès

L’année dernière, l’Université d’Exeter a mené une recherche approfondie auprès de ses étudiants pour analyser les relations existantes entre leurs niveaux d’engagement et leur réussite.

Les équipes de recherche ont examiné trois données spécifiques : l’accès aux cours enregistrées, l’utilisation de l’environnement d’apprentissage virtuel et l’utilisation de l’application mobile campusM de l’université. Les résultats ont mis en évidence une relation statistiquement significative entre l’engagement dans ces plateformes d’apprentissage numériques et la réussite des étudiants.

Analyser la présence en classe pour mieux accompagner les étudiants

Il peut sembler évident que la présence des étudiants en classe soit un des indicateurs clé de l’implication des étudiants, mais il ne s’agit pas simplement d’affirmer que l’assiduité a un effet positif. La présence en classe ouvre la porte à des interactions avec les autres étudiants et les enseignants qui ne pourraient pas avoir lieu autrement. Ici, les participants peuvent poser des questions et discuter des concepts abordés, ce qui serait plus difficile voire impossible en suivant un cours en ligne par exemple.
De plus, l’analyse des présences permet aux établissements de mieux comprendre comment leurs espaces d’apprentissage sont utilisés et de prendre des décisions précises quant à l’allocation des ressources ou le développement de nouveaux espaces.

Si analyser la présence des étudiants peut faciliter l’accompagnement et la prise de décision ; récolter ces informations s’avère souvent compliqué. En effet ; la gestion de présences est souvent synonyme de temps d’attente quand les étudiants doivent “pointer” aux bornes ou de perturbations des cours lorsque celle-ci s’effectue sur papier. En discutant récemment avec l’équipe de service de scolarité d’une université cette dernière indiquait qu’il s’écoulait un mois entre l’émargement de l’étudiant et l’enregistrement des informations dans le système informatique.

Face à de tels constats et pour permettre un meilleur suivi et accompagnement des étudiants campusM a développé une solution directement implémentée son application. Au-delà de la facilité de déploiement et de configuration ; la gestion des présences campusM permet aux étudiants d’enregistrer eux-mêmes leur présence depuis leur smartphone ou ordinateur, après avoir reçu une notification personnalisée leur rappelant le prochain cours.

Il est temps d’intervenir

Bien entendu l’analyse de la présence des étudiants ou d’autres données ne suffit pas à mieux engager vos étudiants. Il faut agir.

Pour cela il convient d’examiner où le désengagement se produit le plus tôt possible pour vous donner la meilleure chance possible d’intervenir de manière significative et opportune.

Cela peut être aussi simple que d’envoyer des push notifications sur les nouveautés des associations étudiantes ou de mettre en place un système de tutorat car comme l’a révélé ce sondage l’effet positif du mentorat équivaut à une amélioration de 7,5% de la rétention des étudiants. La stratégie mise en place dépendra évidemment des problèmes identifiés grâce à l’analyse des données.

Comme nous l’avons évoqué dans les précédents articles ; les nouveaux usages du numérique conduisent les institutions à repenser leurs interactions. Grâce à l’analytique et l’analyse des données ces dernières peuvent plus aisément identifier les comportements des étudiants et ainsi mieux les accompagner tout au long de leur parcours.

Vous souhaitez en savoir plus ? Redécouvrez le premier et second article de cette série ou  contactez les équipes campusM dès maintenant!

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend