UNIVERSITES

CY Cergy Paris Université : la naissance d’une grande université

Elle a vu le jour il y a un an sans avoir pu trop communiquer en pleine crise Covid. Un an après CY Cergy Paris Université, l’université créée et présidée par François Germinet, montre toute la singularité d’un projet qui entend reprendre le « meilleur des deux mondes » : universités et Grandes écoles. « Depuis près de quatre ans nous avons redéfini avec l’Essec la physionomie de l’enseignement supérieur sur Cergy. Cela nous a permis d’être lauréat d’un Isite et d’ouvrir une école universitaire de premier cycle dont l’objet est d’être très ouverte sur le territoire et sur les besoins de tous les étudiants », commente François Germinet.

François Germinet

Une forte expansion. En cinq ans le budget de CY Cergy Paris Université est passé de 140 à 200 millions d’euros et elle compte aujourd’hui 25 000 étudiants. L’offre académique est structurée en une école universitaire des premiers cycles, baptisée CY Sup et cinq écoles magistrales et doctorales, dites graduate schools, dont quatre sont directement portées par l’université (CY Tech, grande école en sciences, ingénierie, économie et gestion ; CY Arts et Humanités, avec l’ENSAPC, l’ENSAV, l’ENSP et l’INP ; CY Education, avec l’INSPÉ, l’EPSS et l’ILEPS ; CY Droit et Science Politique) alors que la cinquième n’est autre que l’Essec BS.

Pour mener cette politique de développement CY Cergy Paris université a bénéficié de 30 millions d’euros de soutien dans le cadre du PIA ces 4 dernières années. Avec les aides au niveau européen ou le soutien aux laboratoires d’excellence ce sont en tout 90 millions d’euros de financement qui ont bénéficié à l’ensemble des projets dont, de concert avec l’Essec, celui d’université internationale de recherche. Enfin avec les collectivités locales, la région, l’Etat de la Caisse des dépôts un plan d’un milliard d’euros d’investissements est sur la table pour créer un campus international d’ici 2030. « Nous avons fait à peu près la moitié du chemin et nous espérons même dépasser cette nos objectifs », confie François Germinet, par ailleurs très soucieux également de la santé d’étudiants qui aujourd’hui « souffrent tous, ceux qui sont  chez leurs parents et bien sûr encore plus ceux qui sont loin de chez eux ».

Une Grande école dans une université : CY Tech. Avec la création de CY Tech, CY Cergy Paris Université pose les bases d’une Grande école qui va recevoir d’ici deux ou trois ans plus de 1 000 étudiants par promotion dans son programme Grande école en mixant les compétences. Une école fondée sur une école privée, l’Eisti, qui propose des cursus de recherche dès la première année postbac avec l’objectif que dans les trois, quatre ans qui suivent près de 20% de ses étudiants suivent un parcours recherche et que la moitié d’entre eux poursuivent en thèse dans les laboratoires, en particulier les unités mixtes de recherche (UMR) qu’à CY avec le CNRS. « Nous avons créé une sorte d’ovni dans le monde des Grandes écoles en créant un établissement qui est à la fois focalisé sur les études de sciences et d’ingénieurs, mais aussi l’économie et la gestion dans le cadre d’une des cinq écoles magistrales et doctorales (graduate schools) de CY Cergy Paris Université. Nous avons rapproché une école et des UFR qui sont devenus des instituts », explique François Germinet, qui insiste sur une « démarche unique alors que dans les autres regroupements les écoles restent souvent d’un côté et les facultés de sciences de l’autre ». CY Tech regroupe en effet la totalité des filières d’ingénieurs et de management de l’université.

 

CY Tech est ouverte dans le cadre du concours GalaxY avec trois déclinaisons : GalaxYBac, GalaxYDesign et GalaxYBachelor. 900 places sont ouvertes aux bacheliers sur ParcourSup dont 750 places dans l’école d’ingénieurs.

Une toute nouvelle école de design. C’est une première dans une université française :  CY Cergy Paris Université lancera à la rentrée 2021 CY école de design. Implantée à Saint-Germain-en-Laye et Cergy-Pontoise, la nouvelle école est dirigée par l’ancien directeur de Strate, Dominique Sciamma. Au sein de CY Tech, CY école de design va accueillir ses 100 premiers étudiants en design global en septembre 2021 (en 1ère année et 4ème année). « Avec un programme multidisciplinaire très dense, nous préparons des designers globaux en maitrise de leur art, des professionnels ambitieux pour la société et ancrés dans les réalités de leur temps. En travaillant main dans la main avec les territoires et les entreprises, nous donnons à nos étudiants l’occasion de passer à l’action, ici et maintenant, de la matière à la décision », explique Dominique Sciamma. 40 ingénieurs-designers, spécialité « info-design », seront également formés sur le campus de CY Tech à Cergy-Pontoise. Il s’agira là du premier double diplôme ingénieur-designer intégré sur 6 ans en France.

Un travail avec la BPI. Le développement de CY Cergy Paris Université a été « accéléré » par la BPI explique Guillaume Mortelier, directeur Exécutif en charge de l’accompagnement et Fonds Build-up International chez Bpifrance : « Notre accélérateur donne des expertises et permet de créer un réseau avec des dirigeants. Historiquement nous nous travaillons qu’avec des PME-ETI et nous nous sommes rendus compte que Cergy était une entreprise de premier plan et qu’il était intéressant de la faire rencontrer des entreprises ». Aujourd’hui BPI a formé près de 1800 dirigeants formés dont… un seul président d’université, François Germoinet, qui revient sur cette expérience : « Cela nous a permis de créer des synergies nouvelles, de développer nos réseaux d’entreprise et d’amener des programmes de recherche et de formation ». Aujourd’hui Dominique Sciamma et sa tout nouvelle école de design interviennent d’ailleurs sur les questions de design thinking au sein de l’accélérateur de la BPI.

  • A côte de ses bachelors universitaire de technologie (BUT) CY lance également des bachelors universitaire professionnel qui prennent le relais de ses licences professionnelles dans un format bac+3.
Previous ArticleNext Article
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend