ECOLES DE MANAGEMENT

Christophe Germain est nommé directeur général d’Audencia Business School

Directeur général adjoint d’Audencia depuis plus de 10 ans, Christophe Germain a été nommé directeur général d’Audencia BS. Un poste qu’il connaît bien pour en avoir assuré l’intérim en 2016 avant la nomination d’Emeric Peyredieu du Charlat. Depuis il s’était largement consacré à la création de l’antenne chinoise d’Audencia : la SABS (Shenzhen Audencia business school). Diplômé d’un doctorat (Université Bordeaux IV) & de l’IHEE (Institut des hautes études de l’entreprise), Christophe Germain a occupé successivement à Audencia les postes de directeur adjoint du programme Grande école (2002 – 2007), directeur académique (2007-2015), directeur général adjoint (2010 – 2015/ 2016 – 2018), directeur général par intérim (janvier 2016-septembre 2016), directeur général de Shenzhen Audencia Business School (2016 – 2018). « Après ses succès dans le développement de notre école SABS en Chine comme dans son poste de directeur général adjoint, confier les pleins pouvoirs à Christophe Germain pour accompagner l’école dans ses prochaines échéances est une évidence, ne serait-ce que par sa connaissance fine du milieu de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, dont l’écosystème complexe et les codes sont spécifique» explique Laurent Métral, le président directeur général d’Audencia. « C’est avec enthousiasme que je prends mes fonctions, soutenu par l’ambition de l’ensemble des collaborateurs de l’école de porter Audencia vers l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés dans le cadre du plan stratégique 2020. Nous sommes déterminés à relever, avec l’ensemble de nos parties prenantes, les enjeux et challenges ô combien passionnants qui nous attendent dans le futur », s’exprime Christophe Germain.

Les mutations de 2018

Après une année 2017 pleine de rebondissements c’était le premier mouvement à la tête des écoles de management en 2018 : Catherine Leblanc a repris la direction de l’Essca le 18 avril. Après huit mois à ce poste, Samir Ayoub a en effet préféré passer la main tout en restant dans l’école où un « poste devrait prochainement lui être proposé ». Âgée de 63 ans, Catherine Leblanc ne fera que l’intérim du poste le temps de trouver un nouveau directeur. « Après des échanges avec les élus, Samir Ayoub et eux ont choisi d’un commun accord de mettre fin à son mandat et m’ont demandé de revenir », explique Catherine Leblanc qui était, depuis son départ en juillet dernier, conseillère stratégique de la direction. Et d’insister : « C’est une preuve de maturité qu’une personne et une institution puissent, sans se fâcher, se dire que cela ne pouvait pas continuer comme cela ».

Retour sur 2017

Il ne manquait plus que lui. Vincenzo Esposito Vinzi, 47 ans, a été nommé directeur général de l’Essec le 20 décembre 2017. Doyen des professeurs il assurait l’intérim du poste depuis le départ de Jean-Michel Blanquer. Docteur en statistiques de l’Université Federico II de Naples, titulaire d’un master en économie et gestion d’entreprise, il a été professeur de statistiques à l’Université Federico II de Naples avant de rejoindre l’Essec en 2007. En 2011 il est élu doyen des professeurs par l’ensemble du corps professoral permanent puis réélu en 2015 avec 93% des voix. Membre du Comité Exécutif de l’ESSEC en tant que directeur général adjoint aux affaires Académiques depuis 2011, il était responsable de la gestion et du développement du corps professoral. Il aura maintenant la lourde tâche de succéder à un directeur si emblématique que rien ne satisferait plus sa tutelle que de le voir y revenir un jour…

Avec cette quatorzième nomination en 1 an s’achevait une exceptionnelle saison 2017 du « Grand mercato des écoles de management »… En tout ce sont pas moins de 14 écoles de management « mastérisées », dont quatre des plus prestigieuses – l’Edhec, l’Essec, Kedge et Neoma -, qui auront  vu leur directeur les quitter en 2017. Elles étaient six en 2016 : en deux ans ce sont donc la moitié des écoles de management « mastérisées » qui ont changé de direction.

La saison débutait en janvier par un retour : trois ans après son éviction par Laureate, Jean Audouard revenait à la direction de l’Esce où il remplaçait Jérôme Caby qui ne faisait pas mystère de son peu de volonté de rester dans le nouveau groupe. Un peu plus tard dans l’année, en avril, Laurent Espine, qui en était jusqu’ici directeur adjoint, succédait à Jean Charroin à la direction du Réseau Idrac (ex groupe Idrac). En avril également Sébastien Tran prenait la direction de l’EMLV.

Cet été le temps a été au changement dans les écoles d’Ecricome : le 12 juillet on apprenait en effet que Delphine Manceau allait  prendre la direction de Neoma BS à compter du 1er octobre et y succéder à Frank Bostyn (elle était depuis mars 2016 directrice de l’ebs Paris où Lamia Rouai lui succède). Quant à José Milano, il a succédé le 1er septembre à Thomas Froehlicher à la direction de Kedge BS.  Quelques jours avant cette nomination on apprenait que Catherine Leblanc quittait celle de l’Essca où c’est le numéro 2 et directeur académique, Samir Ayoub, qui prend le relais. Autre transition en interne au sein du Groupe Edhec où Emmanuel Métais, directeur de la grande école et des MSc depuis 2015, a succédé  officiellement à Olivier Oger au poste de directeur général le 1er août.

On apprenait également fin juin que Bruno Neil allait quitter la direction de l’ISC pour devenir le nouveau directeur général du Groupe Sup de Co La Rochelle à compter du 1er octobre 2017. Il a ainsi succédé à Daniel Peyron qui en tenait la barre depuis 2001. C’est Henry Buzy-Cazaux qui a remplacé Bruno Neil à l’ISC. Début novembre la nouvelle tombait : Thomas Froehlicher allait prendre le 1er janvier la direction de Rennes SB. Le 28 novembre, c’était au tour de Dai Shen d’être nommé président exécutif et directeur général de Brest Business School. Celui qui était jusqu’ici directeur général de Demos quitte ce poste tout en restant senior vice-président du groupe Weidong Cloud Education. A Brest BS, il conserve à ses côtés l’actuel directeur général, Luc Pontet, en tant que directeur délégué en charge des programmes et des accréditations. Enfin Jean-Marcel Jammet a quitté la direction de l’EDC fin 2017. Durant la période intérimaire nécessaire à la nomination d’un nouveau directeur c’est Emmanuel Carré, directeur adjoint de l’école, qui assure de manière provisoire les fonctions de directeur d’établissement.

Les nouveaux directeurs des écoles de management nommés en 2017 :

Et en 2016 ? En 2016 il y avait bien sur eu des successions dans les directions générales mais bien moins nombreuses que cette année :

Previous Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel). Il anime également le blog HEADway et du blog du Monde « Il y a une vie après le bac ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend