UNIVERSITES

Quels pays européens investissent le plus dans leurs universités?

Sur les 34 différents systèmes d’enseignement supérieur en Europe 18 ont bénéficié en dix ans (de 2009 à 2018) d’une hausse de leurs financements mais seulement huit avec une croissance supérieure à celle des inscriptions d’étudiants selon l’analyse de l’Association européenne des universités (EUA) dans la dernière édition de son « Observatoire des financements publics ». Le Luxembourg est le champion de l’investissement dans son enseignement supérieur avec plus qu’un doublement en dix ans (+ 116%) devant la Turquie (+ 61%). Derrière l’Allemagne, la Norvège et la Suisse ont connu une hausse supérieure à 30% alors que la France et les Pays-Bas sont restés stables. Quant à l’Angleterre, la diminution de 60% du financement public direct est compensée le développement du financement public alloué aux prêts aux étudiants.

Dans ce contexte « développer des campus durables est néanmoins une priorité pour les dirigeants universitaires, en tant que priorité renouvelée dans le contexte de la transition verte et du Green Deal de l’Union européenne ».

L’évolution du financement de l’enseignement supérieur en Europe de 2009 à 2018.

Ce sont sans surprise les pays du Royaume-Uni qui comptent la plus grande part de financements privés. A contrario l’Allemagne, la Finlande, la France et l’Autriche sont de l’autre côté du spectre avec les plus grandes parts de financement public. En Finlande, en Flandre et en Suède, le pourcentage de financement public « concurrentiel » – soumis à des obligations – est particulièrement élevé.

 

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend