PERSONNALITES

Enseignement supérieur : ils ont changé de poste en 2019-2020

Année d’élection dans beaucoup d’universités, 2020 est d’abord marquée par l’arrivée de nouveaux présidents à leur tête. Et singulièrement de nouvelles présidentes comme Carine Bernault à l’université de Nantes ou Virginie Dupont à l’université Bretagne Sud qudi viennent rejoindre Sylvie Retailleau (Paris-Saclay) ou Christine Clerici (Université de Paris). 2020 est aussi marquée par l’émergence de nouvelles universités et l’élection à leur tête d’Alain Fuchs (PSL), Yassine Lakhnech (Grenoble-Alpes) ou François Germinet (CY Université). Du côté des écoles de management, emlyon aura changé quatre fois de main en un peu plus d’un an pendant que José Milano passait de Kedge au Groupe Inseec et que Philippe Jamet arrivait à la direction de PSB après avoir quitté celle de l’Institut Mines Télécom. Quant aux écoles d’ingénieurs leur univers est surtout marqué par l’arrivée d’un directeur, Jean-Baptiste Avrillier, à Centrale Nantes après bien des péripéties, l’élection d’une femme, Catherine Xuereb, à la tête de Toulouse INP ou le passage de Frédéric Fotiadu d’une belle maison, Centrale Marseille, à une autre belle maison : l’Insa Lyon. Nous vous proposons ci-dessous de retrouver l’ensemble des mouvements qui ont eu lieu pendant l’année universitaire 2019-2020. De A à Z.

  • Les biographies des présidents d’Université, directeurs de Grandes écoles et principaux responsables politiques de l’enseignement supérieur sont à consulter sur le blog d’HEADway.
  • HEADway Advisory possède une branche dédiée à la chasse de tête académique et managériale : HEADway People. Consultez l’ensemble de ses offres sur le site https://headway-people.com/fr/

 

A

David Alis a été réélu pour un second mandat (2020-2024) par le conseil d’administration de l’Université de Rennes en juin 2020. Diplômé de l’ESC Tours en 1991 et de l’IAE d’Aix-en-Provence, David Alis entre à l’Essec en 1992 et sera diplômé en 1997, après avoir été assistant à l’IAE de Lille entre 1995 et 1997. C’est en Bretagne, à l’IGR-IAE de l’Université de Rennes 1, qu’il prend son premier poste de maître de conférences en 1998. Il deviendra professeur agrégé spécialiste de la gestion des ressources humaines en 2001. Il est ensuite nommé directeur général de l’IAE de Rennes (IGR-IAE) et vice-président du réseau des IAE, en charge de la commission recherche, en 2004. En 2008, il devient premier vice-président de l’Université de Rennes 1 puis vice-président du conseil d’administration, en charge des ressources humaines en 2012. Il est élu président en mars 2016.

Jean-Louis Allard a été élu vice-président de la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) en juillet 2020. Membre de la CTI au titre du collège académique (UGEI) depuis 2018 après avoir été expert CTI de 2012 à 2018, il est ingénieur en mécanique (ENIM 82) et titulaire d’un master Grande école (NEOMA 84). L’essentiel de sa carrière s’est déroulé dans la direction d’établissements d’enseignement supérieur où il a eu l’occasion d’acquérir une expertise dans les approches compétences, les pédagogies actives, les pédagogies de l’alternance, la mise en œuvre de réformes pédagogiques à l’échelle d’institutions, l’amélioration continue et les systèmes qualité. Il est directeur de CESI Ecole d’ingénieurs depuis 2010.

Laurent Amice, 50 ans, a été nommé directeur de « MINES PSL Exed » en novembre 2019. Directeur du développement de la formation continue au sein de l’Université de technologie de Troyes (UTT) depuis 2015, il avait précédemment été directeur des programmes Interentreprises & Executive Mastères Spécialisés à ESCP Europe de 2012 à 2015. En 1992, il intègre l’AFT – IFTIM dont il sera directeur adjoint du développement en charge du secteur transport de voyageurs. En 2004, il rejoint l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) et occupe les postes de directeur du marketing opérationnel & fonction support commercial puis directeur commercial en charge des grands comptes & de la politique commerciale en France. Il est diplômé de Sciences Po Paris en relations internationales et d’un DESS de Paris Dauphine – PSL en Logistique et organisation commerciale.

Christine Ammirati a été nommée conseillère santé et formation du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en décembre 2019. Chef du Pôle Médecine d’urgence, médecine légale et sociale du CHU Amiens-Picardie, la professeure de médecine est l’une des pionnières françaises de la recherche en pédagogie active dans les formations en santé et notamment de l’utilisation de la simulation. Elle est également docteur en sciences de l’éducation après une thèse sur la pédagogie en soins d’urgence en médecine. Elle a été lauréat IDEFI « Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes » en 2011, élue « Femme de sciences 2019 » par l’Agence nationale de la recherche à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Elle est également coordinatrice pédagogique et scientifique de SimUSanté, centre de pédagogie active et simulation en santé de 4000 m2 né de la collaboration du CHU Amiens-Picardie et de l’Université Picardie Jules Verne.

Régine André-Obrecht a été élue le 26 août 2019 présidente de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier. Elle succède à Jean-Pierre Vinel, qui avait atteint la limite d’âge, pour la durée du mandat restant. Professeur à l’université Paul Sabatier depuis 1999, elle en fut vice-présidente déléguée en charge de la stratégie formation de 2012 à 2014 puis à cette date vice-présidente en charge de la CFVU.

La générale Dominique Arbiol a pris en juillet 2020 la direction de l’Ecole de l’Air. En 1983, elle est déjà la première fille à intégrer les classes préparatoires de l’école des pupilles de l’Air et s’engage comme sous-officier à l’école de Nîmes. Elle devient ensuite officier par concours interne au sein de l’école militaire de l’air dont elle termine major de sa promotion. Elle était jusqu’à aujourd’hui en poste à l’état-major de l’armée de l’air.

Nicolas Arnaud, directeur du programme Grande école d’Audencia depuis 2017, en a été nommé directeur des programmes en septembre 2019. Chargé du pilotage de l’ensemble du portefeuille des programmes de formation initiale de l’école, il conserve ses missions à la direction du programme Grande Ecole. Daniel Evans, qui occupait le poste de directeur des programmes depuis 2017, a souhaité se « consacrer pleinement à son activité d’enseignant-chercheur et à la conduite de nouveaux projets ».

Abdelhakim Artiba a été élu président de l’Université polytechnique Hauts-de-France en octobre 2019. Une élection dans la continuité. Il était jusqu’ici président de l’université de Valenciennes qui vient de se transformer en université polytechnique Hauts-de-France.

Tugrul Atamer a pris en janvier 2020 la présidence du directoire de emlyon jusqu’à la nomination  d’un nouveau président du directoire. Il était jusqu’ici membre du directoire de emlyon, membre de la direction générale de l’école depuis 2002 et doyen de la faculté de 2002 à 2012.

Jean-Baptiste Avrillier a été choisi par le conseil d’administration de Centrale Nantes pour prendre la direction de l’école nantaise en juillet 2020. Celui qui était jusqu’ici directeur opérationnel de l’Isite nantais se retrouve ainsi en charge du destin d’une école qui a fait capoter son projet. En octobre 2019, le vote défavorable du conseil d’administration de Centrale Nantes sur la constitution d’une nouvelle université avait en effet entraîné l’arrêt du projet et de l’Isite NExT qui lui était lié. Deux mois plus tard, en décembre 2019, le conseil d’administration avait refusé de renouveler sa confiance à Arnaud Poitou, le directeur de l’école, ce qui avait amené sa démission. Depuis l’ancien directeur de l’Insa Strasbourg et président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieur (Cdefi), Marc Renner, assurait l’administration de l’école. Sous sa houlette le 4 juin dernier le conseil d’administration de Centrale Nantes se prononçait de nouveau en faveur de la création d’un établissement expérimental dans lequel « l’École Centrale de Nantes, établissement composante, aurait vocation à fédérer l’ingénierie ». Un nouveau contexte dans lequel Jean-Baptiste Avrillier (X96) devrait avoir le profil idoine pour convaincre le jury international de la pertinence d’un Isite (NeXT2) revisité à l’automne 2021 préfigurant enfin la création de la grande Université de Nantes en 2022.

 

B

Jean-François Balaudé a été élu le 17 décembre 2019 à la présidence du Campus Condorcet pour un mandat de trois ans à l’unanimité des 24 votants. Il succède à Jean-Marc Bonnisseau. Toujours président de l’université Paris-Nanterre jusqu’en avril 2020 il prend la présidence de l’établissement public trois mois après sa première rentrée sur le site d’Aubervilliers. Dix années après la naissance du projet, la Cité des humanités et des sciences sociales est en effet devenue réalité pour les soixante unités de recherche et les premiers résidents (étudiants, doctorants, chercheurs, enseignants-chercheurs, personnels administratifs et de soutien à la recherche, personnels de documentation), qui investissent le campus depuis la fin du mois d’août. Il n’en reste pas moins de nombreuses interrogations sur son financement.  Président de l’Université Paris Nanterre depuis avril 2012, Jean-François Balaudé est professeur de philosophie ancienne. Ancien élève de l’ENS Ulm (A/L 1983), il a suivi une formation en lettres classiques et philosophie : il a obtenu l’agrégation de philosophie en 1986, puis a soutenu une thèse dans la même discipline à l’Université de Lille-III, en 1992. Il est titulaire d’une HDR obtenue en 1999 à l’Université Paris-Sorbonne. Membre élu du conseil d’administration de la Conférence des présidents d’université depuis décembre 2014, il en est devenu président de la Commission des moyens et des personnels en mai 2016. Impliqué dans le développement des sciences humaines et sociales, et les questions de documentation, il a par ailleurs pris la présidence de l’Alliance Athéna en 2016 et celle du conseil des membres du GIS Collex-Persée en 2017.

Michelangelo Balicco a été nommé directeur du développement international de BSB (Burgundy School of Business) en juin 2020. Ce Franco-italien était depuis 8 ans directeur associé du recrutement international à Università Cattolica del Sacro Cuore, à Milan. Auparavant, il avait assuré le même type de mission pendant 7 ans pour le Politecnico di Milano. Michelangelo Balicco est diplômé de l’ESADE Business & Law School (Barcelone) et de la SDA Bocconi (Milan) en Marketing & Sales.

Isabelle Barth, 59 ans, a quitté en juin 2020 la direction de l’Inseec Grande école ainsi que celle de toute la recherche du groupe Inseec U. (Inseec Grande école, ESCE, EBS, ECE, UIM). Isabelle Barth avait pris la tête de l’Inseec BS le 1er juillet 2018, la transformant ensuite, après un plan de relance très ambitieux, en Inseec School of Business and Economics puis dernièrement en Inseec Grande école. L’ancienne directrice de l’EM Strasbourg (de 2011 à 2016) reprenait alors la direction d’une école de management post prépas après deux années où elle avait retrouvé son poste de professeur des universités. 

Cora Beck a été nommée directrice des Pédagogies digitales et de l’innovation au Pôle Léonard de Vinci en juin 2020. Diplômée en Didactique des langues et Sciences du langage ainsi qu’en Formations et Médiations Numériques, elle a longtemps vécu au Moyen-Orient, où elle a commencé sa carrière en tant qu’enseignante de français pour les étrangers. Elle a ensuite occupé successivement les postes d’ingénieure pédagogique dans le monde entier. Depuis 2016 elle était chargée de mission en pédagogie numérique à l’Alliance française de Paris.

Sophie Béjean a été nommée rectrice de l’académie de Montpellier en février 2020. Rectrice de l’académie de Strasbourg depuis près de quatre ans elle remplace Béatrice Gille, est nommée directrice du nouveau Conseil d’évaluation de l’école. Après un cursus universitaire en Bourgogne comprenant un DEA en économie de la santé, puis un doctorat en 1992, Sophie Béjean passe une HDR. Elle devient enseignante l’année d’obtention de son doctorat. C’est en 2003 qu’elle devient professeure à l’université de Bourgogne. Elle prend la présidence de l’université en mai 2007 à la suite de quoi elle fonde le PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement-Supérieur) Bourgogne-Franche-Comté dès 2010. Elle préside à partir de cette année-là une commission à la CPU (conférences des Présidents d’Université). Elle a, en outre, présidé le conseil d’administration de Campus France entre 2013 et 2016. Elle est nommée rectrice de l’académie de Strasbourg en mars 2016 puis succèdera à Béatrice Gille en tant que rectrice de l’académie de Montpellier en 2020. 

Bernard Belletante a quitté les instance dirigeantes de emlyon BS en novembre 2019. Dans un post sur Linkedin publié le 25 octobre il explique pourquoi il quitte le poste de vice-chairman of the board qu’il occupait depuis avril 2019 après avoir transmis ses pouvoirs de directeur général et dean à Tawhid Chtioui.

Myriam Benabid a été nommée directrice du programme BBA International de La Rochelle Business School en décembre 2019. Titulaire d’un doctorat de l’Université Paris Dauphine, elle est aussi diplômée du Master Grande Ecole de La Rochelle Business School elle a dirigé le programme Bachelor Management and IT de l’IMT business school pendant 5 ans.

Pierre Benech a été reconduit dans ses fonctions d’administrateur général de Grenoble INP pour un mandat de 4 ans par l’assemblée de l’Institut d’ingénierie et de management de l’Université Grenoble Alpes. Son nouveau mandat a pris effet le 29 février 2020. Sous l’appellation de Grenoble INP Institut d’ingénierie et de management de l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP compte en tout huit écoles depuis janvier 2020 avec l’apport de Polytech Grenoble et de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) Grenoble Administrateur général depuis novembre 2017 et le départ de Brigitte Plateau pour la Dgesip, Pierre Benech est professeur d’optoélectronique de Grenoble INP. Spécialiste en optoélectronique appliquée au domaine des télécommunications et des capteurs, il avait assumé auparavant les responsabilités de directeur adjoint de son laboratoire de recherche, le LEMO, durant 8 ans et de responsable d’un groupe de recherche. Par ailleurs, il a une expérience de valorisation importante avec la participation à la création de quatre startups, au dépôt d’une quinzaine de brevets et en étant, de nombreuses années, conseiller scientifique de plusieurs sociétés. Il a été chargé de mission entre 2005 et 2007 pour la création de Grenoble INP – Phelma avant d’en être le directeur jusqu’en 2015 où il a pris les fonctions de vice-président du conseil d’administration.

Carine Bernault a été élue présidente de l’Université de Nantes le 1er juillet 2020. Elle succède à Olivier Laboux, qui ne pouvait plus se présenter après deux mandats, dont elle était jusqu’ici la vice-présidente en charge de la réforme de l’université. Un changement dans la continuité pour celle dont la liste proclamait sur son site que « l’université de Nantes a connu une véritable progression au cours des dernières années. Le bilan du mandat qui s’achève permet à chacun de le constater ». Professeure en droit privé, Carine Bernault a été premier vice-doyen de la faculté de droit et des sciences politiques de son université de 2012 à 2014. Une université de Nantes au sein de laquelle elle a également suivi tout son cursus de la licence à son doctorat consacré au droit de la propriété industrielle.

Karine Berthelot-Guiet a été nommée pour un second mandat de cinq ans à la direction du CELSA Sorbonne Université en avril 2020. Titulaire d’une maîtrise en lettres modernes de Sorbonne Université, d’un DEA en sciences de l’information et de la communication du CELSA ainsi que d’un doctorat en linguistique de l’École pratique des hautes études, Karine Berthelot-Guiet est devenue maître de conférences en 1998, ainsi que responsable du département Marque qu’elle a dirigé pendant 17 ans. Elle obtient une habilitation à diriger les recherches en 2004 et devient professeure au CELSA en 2005, poste qu’elle occupe jusqu’en 2014, date à laquelle elle devient directrice adjointe, puis directrice du CELSA. 

Eric Berton a été élu président d’Aix-Marseille Université (AMU) le 6 janvier 2020. Il succède à Yvon Berland, président d’Aix-Marseille Université depuis janvier 2012. Professeur des Universités, doyen sortant de la Faculté des Sciences du Sport, ancien directeur de l’Institut des Sciences du Mouvement, Eric Berton était vice-président Innovation et Valorisation d’Aix Marseille Université depuis janvier 2016. Sa liste avait remporté les élections universitaires de novembre 2019. Dans sa profession de foi il expliquait notamment que AMU devait être une « université internationale multilingue, leader de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sur l’Europe, la Méditerranée, l’Afrique sub-saharienne et le Moyen–Orient ».

Pierre Biscourp a vu son mandat à la tête de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae ParisTech) renouvelé en juillet 2020. Lui-même diplômé de l’Ensae ParisTech, de Sciences Po Paris et titulaire d’un DEA en macroéconomie de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Pierre Biscourp commence sa carrière à l’Insee en 1999.  De 2006 à 2010, il est directeur adjoint, puis directeur des études de l’Ensae ParisTech, avant de retourner à l’Insee comme chef de la division commerce à la direction des statistiques d’entreprises. En 2014, il est nommé sous-directeur de l’emploi et du marché du travail à la Dares, au ministère du Travail.

Fabienne Blaise a été nommée rectrice déléguée pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de la région académique Grand-Est en février 2020. Elle quitte le poste de rectrice de l’Académie de Grenoble qu’elle occupait depuis avril 2018. Atypique serait un adjectif approprié pour qualifier son parcours. C’est à 26 ans, en 1983, qu’elle décide de devenir assistante de recherche à la MSH (Maison des Sciences de l’Homme) de Paris Nord, en 1990, elle obtient son doctorat (sa thèse porte sur Protagoras de Platon) et passe l’agrégation de lettres classiques l’année d’après. Elle enseigne dans un lycée de Douai avant de partir à Lille pour prendre un poste d’ATER (Associé Temporaire d’Enseignement et de Recherche) alors qu’elle est âgée de 35 ans. Elle deviendra maître de conférences trois années plus tard, en 1995. C’est en 2006 qu’elle obtiendra enfin une HDR et parviendra à se hisser au poste de professeure. Elle continue son ascension prend la présidence de l’université de Lille 3 en 2012. En avril 2018, elle devient rectrice de l’académie de Grenoble, poste qu’elle quittera en 2020 pour devenir rectrice déléguée pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de la région académique Grand-Est.

Christophe Boisseau, 54 ans, a été nommé directeur général de l’ESCE et du CIECE (Centre international d’études sur le commerce extérieur) en mai 2020. Il succède à Jean Audouard qui en avait repris la direction générale en 2017. Directeur de l’ESCE depuis septembre 2018, Christophe Boisseau a auparavant occupé les fonctions de directeur délégué en 2017, directeur académique et des programmes de l’ESCE en 2016 et directeur de la pédagogie et des programmes de l’ESCE en 2015. Il a par ailleurs et pendant 15 ans,exercé des fonctions de direction en formation continue pour cadres et dirigeants, notamment à l’Institut français de gestion. Christophe Boisseau est docteur en gestion, PhD ESSEC (1994). Il est titulaire d’un DEA en Stratégie et Management. Il a été directeur du département de Sciences de gestion et vice-président de l’université Paris-Nanterre.

Thomas Boisson a été nommé directeur de l’IPI Lyon, l’école informatique et numérique du Groupe IGS Lyon, en septembre 2019. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur INSA Lyon et d’un executive MBA, Thomas Boisson a travaillé pendant près de 15 ans dans le domaine des télécoms, chez Nortel Networks, puis au sein du Groupe SFR où il a occupé des fonction de direction du projet techniques et d’encadrement. Il a co-fondé en 2016 un cabinet de conseil en transformation numérique, en parallèle d’activités de formation, au sein de l’IPI notamment.

Jean-Marc Bonnisseau a démissionné de ses fonctions de président du Campus Condorcet en octobre 2019, soit un mois après son ouverture et alors qu’il reste de nombreuses questions sur son financement futur.

François Bonvalet a quitté ses fonctions de directeur général de TBS en septembre 2019 au terme d’un mandat de 5 ans. Selon les termes du communiqué « c’est une business school avec tous les voyants au vert qu’il laisse derrière lui ». Après les difficultés de recrutement en 2018 le programme Grande école de TBS a en effet fait le plein cette année et l’école maintenu son rang. Au crédit de François Bonvalet également le passage réussi au statut d’EESC et l’investissement de 27 M€ de sa CCI pour lui donner son indépendance et assurer la construction d’un nouveau bâtiment.

Guillaume Bordry a été nommé délégué général de la Conférence des présidents d’université en septembre 2019. Devenu inspecteur général de l’éducation nationale et de la recherche en 2017, Guillaume Bordry a dirigé l’IUT Paris-Descartes de 2010 à 2017 et été président de l’ADIUT (association des directeurs d’IUT) de 2013 à 2015.

Khaled Bouabdallah a été nommé recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation pour la région Occitanie en février 2020. Il est basé à Montpellier. Il quitte la présidence de la Comue Université de Lyon qu’il occupait depuis 2015.

Raphaël Bouganne a été nommé directeur de cabinet du président de l’Ecole polytechnique, Eric Labaye en septembre 2019. Ancien élève de l’École polytechnique (X 2010), Raphaël Bouganne est docteur en physique quantique et ingénieur de l’armement.

Jacques Boulay a été nommé directeur des opérations de l’Essca en juin 2020. Rattachée à la direction générale, cette nouvelle direction a pour objectif de « mettre en cohérence l’activité de tous les campus français et étrangers ». Actuel directeur du campus de Lyon, professeur de Marketing à l’ESSCA depuis 2001, Jacques Boulay a successivement occupé les fonctions de directeur de la recherche, directeur des développements, directeur de l’executive education avant d’œuvrer à l’ouverture et la direction du campus de Lyon de l’Essca depuis 2016. Agrégé en économie et gestion et docteur en sciences de gestion de Dauphine Université PSL, il dispose par ailleurs d’une expérience professionnelle dans les secteurs du retail et du conseil.

Stéphane Brisset, 50 ans, a été nommé directeur des programmes masters et doctorats de Centrale Lille en septembre 2019. Diplômé de l’Institut Industriel du Nord (1992) et docteur en génie électrique (1995), Stéphane Brisset a rejoint en 2001 Centrale Lille en tant que maître de conférences. Depuis 2018, il est professeur des universités et intervient au sein du département Électronique, électrotechnique et automatique de Centrale Lille.

Mathilde Brossier a été nommée directrice de la Marque et de l’expérience de l’EM Normandie en décembre 2019. Diplômée de l’EM Normandie en 2001, Mathilde Brossier rejoint l’école en tant que responsable du service Entreprises et carrières en 2009 après des années en entreprise en tant que chef de produit chez Sony Music et chef de groupe chez Ravensburger. En 2017, elle reprend la direction du service marketing et communication externe et orchestre notamment le changement d’identité de l’école. Aujourd’hui, son périmètre s’élargit aux services Diversité et égalité des chances, Link Office (vie associative), Le Hub (service administratif étudiant) et à l’association Alumni EM Normandie.

Jean-Marc Broto, 61 ans, a été élu président de l’Université Toulouse III Paul Sabatier en janvier 2020. Professeur de physique à Toulouse III depuis 1990, directeur de l’UFR de Physique chimie automatique de 2007 à 2012, Jean-Marc Broto a activement participé à la création de la Faculté sciences et ingénierie (FSI) dont il a été le directeur de 2012 à 2016. Il a également été président de la Conférence des doyens d’UFR scientifiques. Depuis 2016, il est président du réseau de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) des doyens de facultés de sciences francophones. Depuis 2019, il est également vice-doyen de la formation en ingénierie des matériaux franco-chinoise commune à NEU (Northeastern University) et UT3.

Hugues Brunet a été nommé délégué général de la Conférence des grandes écoles le 1er février 2020. Délégué général de la Comue Hesam depuis 2011 il succède à Alexandre Rigal, directeur général délégué d’Arts et Métiers Sciences et technologies, qui assurait la mission de délégué général par intérim depuis le départ de Philippe Régimbart en octobre 2019.

Pascale Bueno Merino a été nommée directrice de la recherche de TBS en décembre 2019. Elle succède à Denis Lacoste, qui occupait cette fonction depuis 2013. Pascale Bueno Merino a évolué successivement aux postes de Professeure de management permanente à l’Essca (5 ans), puis à l’Escem (1 an), avant de devenir directrice déléguée puis directrice de la recherche à l’EM Normandie en 2011, poste qu’elle occupera pendant 8 ans. Titulaire d’un doctorat et d’une HDR en sciences de gestion obtenus à l’Université de Caen Basse-Normandie, elle a publié de nombreux travaux sur des sujets au cœur des problématiques des entreprises : internationalisation des PME, coopération inter-entreprises, impact de la recherche, etc.

 

C

Jérôme Caby a été nommé délégué général de la Fnege (Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises) en mars 2020 et a pris son poste en juillet 2020 succédant ainsi à Maurice Thévenet. Professeur des universités à l’IAE de Paris depuis 2017, il a occupé plusieurs postes de direction à l’IAE de Paris (2004 à 2009), l’ICN (2009 à 2015) et enfin l’ESCE (2015 à 2017). Titulaire d’un doctorat en sciences de gestion (Nancy 2), d’une agrégation en sciences de gestion et d’une HDR (Bordeaux 4), Jérôme Caby a d’abord été maître de conférences puis professeur des universités à l’IAE de Bordeaux (1991-2001) avant de rejoindre celui de Paris en 2001.

Pascal Capellari a été nommé directeur des écoles spécialisées d’Excelia Group en octobre 2019. Nouvellement créé ce poste regroupe La Rochelle Tourism & Hospitality School, La Rochelle Digital School et La Rochelle Academy. Après 11 années passées successivement à la direction commerciale & marketing d’Excelia Group puis à la direction des programmes MSc de La Rochelle Business School, Pascal Capellari sera assisté par Marie-Virginie Connac pour La Rochelle Tourism & Hospitality, Aurélien Ferlito pour La Rochelle Digital School et Maria Belhaj pour La Rochelle Academy.

Véronique Carré-Ménétrier a été nommée directrice de l’École d’ingénieurs en sciences industrielles et du numérique de l’université de Reims (EISINe), pour une durée de cinq ans, en février 2020. Professeur des universités, titulaire d’un doctorat et d’une HDR de l’université Reims Champagne-Ardenne, elle a été directrice du Cnam Champagne-Ardenne de 2010 à 2013 puis conseillère académique du rectorat de l’académie de Reims avant d’intégrer l’université Reims Champagne-Ardenne en 2002. Elle succède à Jean-Paul Chopard.

Nicolas Chagny a été nommé directeur général du réseau des écoles WebForce3 en septembre 2019. Depuis plus de 20 ans, Nicolas Chagny pilote des projets numériques, d’abord comme développeur, puis comme chef de projet, directeur de projet et directeur général. Il a dirigé l’agence web LES ARGONAUTES et l’agence de contenu MEDIASACTU. Plus récemment, il était directeur général adjoint digital et data du groupe de communication MAKHEIA.

Makram Chemangui a été nommé directeur général adjoint d’Audencia en septembre 2019. Professeur au sein du département finance depuis 2004, il a pris la direction d’Audencia Executive Education à l’été 2018, qu’il continuera d’assurer. Ses nouvelles missions l’amènent à piloter les projets stratégiques et transversaux de l’école, comme par exemple la construction du plan stratégique qui sera mis en œuvre à compter de la fin d’année 2020.

Tawhid Chtioui, 41 ans, a quitté la direction de emlyon BS en janvier 2020. Directeur général d’emlyon Africa, il avait succédé le 1er avril 2019 à Bernard Belletante au poste de président du directoire et dean. Auparavant il avait été recruté par emlyon en 2016 pour développer son campus de Casablanca et y avait formidablement réussi. La greffe semble avoir moins pris à Lyon où ses neuf mois de mandat ont été diversement appréciés. Avant d’intégrer emlyon BS Tawhid Chtioui avait présidé aux destinées de l’ICD (septembre 2014 à octobre 2016), été directeur national de l’Iseg BS, directeur exécutif de l’ISG, directeur délégué du programme Grande école et des MSc de l’Edhec et directeur des mastères spécialisés de Reims BS. Titulaire d’un doctorat en sciences de gestion de l’université de Paris-Dauphine et du « Leadership Development Program in Higher Education » de la Harvard Graduate School of Education, il est professeur de management de la performance.

Marianne Conde Salazar a été nommé directrice du Groupe ISCOM en mai 2020. Elle était jusqu’ici et depuis 2012 directrice des relations internationales de la CCI Paris Ile-de-France en charge notamment de l’antenne du Français des Affaires. Auparavant elle aavait dirigé le campus de Paris de ESCP BS en 2011 après en avoir dirigé le programme EMBA de 2005 à 2011. Poste qu’elle occupait après avoir dirigé les programmes d’HEC de 2001 à 2005. Elle est diplômée de Sciences Po et d’un master de Stratégie d’entreprise de l’Université Panthéon-Assas.

Michel Cosnard, 67 ans, a tenu en octobre 2019 son dernier colloque annuel en tant que président du HCERES (Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur). Depuis 2015 il aura redonné une vraie légitimité à un organisme bien chamboulé par son passage d’Aeres à HCERES en 2014. Il propose aujourd’hui que le HCERES devienne une API et non plus seulement une autorité administrative indépendante qui – même dotée de son propre budget – dépend forcément aujourd’hui du MESRI. On ne connaît toujours pas son successeur.

Etienne Craye, 57 ans, a élu à l’unanimité président de l’Ugei (Union des grandes écoles indépendantes) le 30 janvier 2020 pour 2 ans. Il succède à Jean-Michel Nicolle (EPF). Ce dernier a été élu vice-président ainsi que Jean-Louis Allard (CESI Ecole d’Ingénieurs) et Francis Bécard (Groupe YSCHOOLS). Directeur général de l’ESIGELEC depuis 2014, Etienne Craye fut auparavant directeur de Centrale Lille de 2005 à 2014. Il est diplômé de Centrale Lille et d’un DEA d’informatique. Au sein de Centrale Lille il a été directeur des études puis directeur adjoint en charge des relations entreprises, d’une équipe de recherche et enfin directeur.

Elisabeth Crépon a été réélue à l’unanimité en juillet 2020 à la présidence de la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) dont elle est membre du collège académique depuis 2016. Présidente de la CTI depuis 2018, elle est directrice de l’ENSTA ParisTech depuis 2012, présidente du CA de l’ENTPE depuis 2019 et membre du Conseil consultatif pour l’enseignement supérieur privé depuis 2018. Auparavant, elle était vice-présidente de la CDEFI de 2015 à 2018, directrice des relations extérieures de l’École polytechnique de 2003 à 2012, directrice de la formation et de la recherche de l’ENSTA ParisTech de 1997 à 2002 , en charge des études amont dans le domaine des matériaux énergétiques au sein de la Direction Générale de l’Armement (DGA) de 1995 à 1997. Elle a également travaillé au sein deSeaflower Associates (Boston, USA), un cabinet spécialisé dans le business development pour les entreprises innovantes de 1994 à 1995 après avoir débuté sa carrière comme chargée de mission dans le domaine des biotechnologies à la direction de la recherche et de la technologie de la DGA. Élisabeth Crépon est diplômée de l’École polytechnique (X83), ingénieur général de l’armement et docteure en chimie organique (Université Paris Sud).

Amanda Crowfoot a été nommée secrétaire générale de l’Association européenne des universités (UEA). Début janvier 2020 elle a remplacé Lesley Wilson qui dirigeait l’UEA depuis sa fondation. Elle était depuis 2012 directeur de Science Europe, l’association représentant le financement public de la recherche et les organisations performantes en Europe. De 2001 à 2012, elle a travaillé au Bureau de la recherche britannique (UKRO) – le bureau bruxellois des conseils de la recherche britannique – où elle a travaillé en étroite collaboration avec des universités britanniques les aidant à obtenir un financement de l’UE et à définir leurs stratégies d’engagement européen. Avant de rejoindre UKRO, elle avait enseigné la linguistique et effectué des recherches dans plusieurs universités britanniques. Elle a également été responsable de projets au Centre de recherche et de politiques sur le handicap de l’Université de Coventry.

Joël Cuny, le directeur des études de l’ESTP, a été nommé en juillet 2020 directeur général par intérim de l’ESTP jusqu’au 2 octobre 2020 après le départ de Florence Darmon.

 

D

Thierry Damerval a été renouvelé dans ses fonctions de président de l’Agence nationale de la recherche en septembre 2019. Normalien de Saint Cloud, agrégé de sciences naturelles, il a débuté en tant que chercheur à l’Institut Pasteur entre 1983 et 1990 avant de devenir rédacteur en chef adjoint de la revue « Biofutur ». En 1992, il intègre le CEA avant d’être promu conseiller technique chargé de la recherche biologique et médicale du secrétaire d’Etat à la recherche. Il retourne au CEA en 1997, après avoir accepté d’occuper le poste de directeur adjoint des sciences du vivant. Il y occupe plusieurs postes de direction jusqu’en 2005. Il est directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2006 avant de rejoindre l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) un an plus tard. Il y occupe diverses fonctions de directeur général délégué avant de devoir quitter l’établissement en 2017. Il était P-DG de l’ANR depuis décembre 2017.

Frédéric Dardel, 60 ans, a été nommé conseiller spécial de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en septembre 2019. Il quittait alors la direction de l’université Paris-Descartes alors que nait la grande Université de Paris. Le scandale du Centre du don des corps de l’université Paris-Descartes lui aura coûté son poste dont il a été amené à démissionner le 12 juin 2020. Il est depuis le 22 juin 2020 conseiller de Gilles Bloch à l’INSERM, chargé du lien avec les universités, de l’évaluation des UMR et des politiques de site.

Claudine Dargent a été nommée au tout nouveau poste de secrétaire générale d’ICN Business School en février 2020. Rattachée à la direction générale et membre du comité exécutif de l’école, elle a en charge le pilotage des services comptables et financiers, des services généraux, des systèmes d’information et la gestion immobilière en lien avec la stratégie de l’école. Elle était préalablement secrétaire générale de l’université catholique de Lyon (UCLy) depuis 2011 après avoir été directrice générale d’Eryma télésurveillance de 2002 à 2010. Claudine Dargent est diplômée de NEOMA Business School et titulaire de l’Executive MBA en management et stratégie de emlyon business school. Elle dispose également du diplôme d’expertise comptable de l’ordre des experts comptables.

Céline Darie a été élue directrice de Polytech Grenoble en juin 2020. Elle succède à Françoise Delpech, directrice depuis 2013. Ingénieure diplômée de l’ENSCMu (École nationale supérieure de chimie de Mulhouse), Céline Darie a obtenu son doctorat, en 1994 à l’Université de Haute Alsace à Mulhouse. Elle a commencé à enseigner pendant son doctorat puis a été nommée maître de conférences à l’Université Joseph Fourier en 1996. Elle a obtenu en 2005 son HDR et est devenue professeure des universités en chimie des matériaux en 2018.

Florence Darmon a quitté en juillet 2020 la direction de l’école des travaux publics sans qu’on en connaisse les raisons exactes. Ancienne élève de l’Ecole polytechnique (X83) c’est après une première carrière au ministère de l’Equipement qu’elle rejoint en 1996 le secteur privé (Cofiroute, Nexity, Bouygues Immobilier) puis prend la direction de l’ESTP en septembre 2008. Vice-présidente de l’Ugei (Union des grandes écoles indépendantes) elle a également présidé la commission « diversité » de la Conférence des grandes écoles (CGE) dont elle fut la trésorière.

Benoit Delaunay, 40 ans, a été nommé conseiller Education, enseignement supérieur, jeunesse et sport auprès du Premier ministre Jean Castex en juillet 2020. L’actuel recteur de Toulouse se voit donc affecter un périmètre incluant les ministères de l’Education comme de l’Enseignement supérieur.  Nommé recteur en juillet 2019 après avoir occupé le même poste à Clermont-Ferrand, Benoît Delaunay est professeur de droit public. Multi diplômé il est agrégé en droit, titulaire de deux masters de l’université Paris-2-Panthéon-Assas (en droit public approfondi et en fiscalité internationale), diplômé de Sciences Po mais aussi d’HEC en 2001. Tout d’abord maître de conférences à l’université Paris-Descartes de 2007 à 2008, puis professeur des universités à Poitiers de 2008 à 2011, il a à nouveau enseigné à Paris-Descartes de 2011 à 2013.

Virginie de Barnier a été nommée vice-présidente déléguée à la Fondation Aix-Marseille Université en juin 2020. Celle qui dirigeait l’IAE Aix-Marseille jusqu’au 30 juin 2020 va se consacrer au développement de la Fondation AMU dont l’activité effective commencera au 1er trimestre 2021 afin de collecter des moyens financiers additionnels pour soutenir la recherche.

Anne de Cagny a été élue en juillet 2020 vice-présidente de la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) dont elle est membre au titre du collège socio-économique depuis 2018 en tant que mandataire MEDEF. De formation ingénieur généraliste (ENSEM et Mines de Nancy), elle travaille dans le domaine industriel depuis de nombreuses années. Elle dirige notamment le partenariat ITII Ile-de-France entre les entreprises et des écoles d’ingénieurs concernant des formations d’ingénieur en apprentissage et en formation continue. Cette structure partenariale fait partie du réseau national créé à l’initiative de l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie). Elle représente également les entreprises adhérentes du GIM (Groupe des Industries Métallurgiques) au sein de plusieurs instances de gouvernance d’établissements d’enseignement supérieur franciliens et de CFA associés.

Armel de La Bourdonnaye, 56 ans, a été nommé directeur de l’Insa Hauts-de-France en juillet 2020. C’est le retour aux affaires pour celui qui a été directeur des Ponts ParisTech de 2012 à 2017. Non reconduit alors dans son mandat alors qu’il préside partout la Cdefi, il se voit confier la difficile tâche de diriger par intérim une Centrale Nantes dont le directeur, Arnaud Poitou, n’a pas non plus été reconduit dans ses fonctions (septembre 2017 à janvier 2018). Juste après, en février 2018, il est nommé recteur de l’académie de Poitiers, poste dont il démissionne en août 2019. Diplômé de l’École polytechnique et des Ponts ParisTech, docteur en mathématiques de l’École polytechnique, Armel de La Bourdonnaye débute sa carrière comme chercheur à l’Onera puis à l’Inria avant d’occuper différents postes dans des ministères. En 2008, il rejoint la direction générale pour la recherche et l’innovation comme chef du département de la coordination et des politiques transversales, où il travaille notamment sur la stratégie nationale de recherche et d’innovation et le Programme d’Investissements d’Avenir. Puis en 2010, il y est nommé chef de département des organismes transversaux et des grandes infrastructures de recherche où il assure, entre autres responsabilités, la tutelle du CNRS, du CEA et de l’ANR.

Alexandre de Navailles, 45 ans, a été nommé directeur général de Kedge BSen juin 2020. Un poste d’une toute nouvelle nature pour celui qui avait jusqu’ici construit l’essentiel de sa carrière au sein de la filiale française du numéro 1 mondial de la location de voitures, Hertz, dont il était à la fois directeur général et président depuis 2018. Après avoir a commencé sa carrière au sein de la banque suisse UBS, Alexandre de Navailles rejoint Hertz France en 1997 en qualité de directeur du contrôle de gestion. De 2008 à 2012 il passe sept ans à Londres au siège de Hertz Europe : d’abord en tant que directeur du pricing pour l’Europe puis comme directeur financier pour l’Europe après 2012. En 2015 il revient en France en tant que de directeur général de Hertz France. Diplômé d’un master Finance et fiscalité de l’Université Paris-Dauphine PSL, il est membre du comité de campagne de la Fondation Dauphine.

Carole Deumié a été nommée directrice de l’École centrale de Marseille pour un mandat de cinq ans à compter du 1er novembre 2019. Jusqu’ici directrice de la formation et de la vie de l’élève, elle succède à Frédéric Fotiadu. Diplômée de Centrale Marseille en 1993 (alors ENSPM, École nationale supérieure de physique de Marseille) et d’un DEA Optique et traitement des images, Carole Deumié est agrégée de sciences physiques et titulaire d’un doctorat en optique, électromagnétisme et images (1997) de l’Université d’Aix-Marseille. Elle commence sa carrière en 1998 comme maître de conférence à l’ENSPM, qui devient l’École généraliste d’ingénieurs de Marseille en 2003, puis Centrale Marseille en 2006. En 2007, elle prend la direction des études des 1re et 2e années puis, dès 2008, occupe les fonctions de directrice de la formation et mène plusieurs réformes pour l’essor de l’établissement : ouverture de Masters et Mastères, internationalisation du cursus, création de la formation d’ingénieur généraliste par voie d’apprentissage et généralisation du rythme de l’alternance à l’ensemble des élèves. Depuis 2012, elle est responsable de l’équipe DiMABio (diffusion en milieux aléatoires et tissus biologiques) qu’elle a créée au sein de l’Institut Fresnel

Christophe Digne quitte le 7 septembre la direction de Télécom SudParis pour devenir directeur général adjoint de la Direction générale des fréquences. Il dirigeait l’école de l’IMT depuis janvier 2013 après avoir été notamment chef de la mission de tutelle des écoles au Conseil général de l’économie. Il est diplômé de l’Ecole polytechnique et de Télécom Paris.

Frank Dormontdirecteur de la communication d’Audencia depuis 2012, s’est vu confier l’entretien des relations institutionnelles de l’école, relevant de la direction générale en septembre 2019. Il appuie Christophe Germain et Makram Chemangui, respectivement directeur général et directeur général adjoint, dans leurs liens avec les institutions parties prenantes de l’école.

Virginie Dupont a été élue présidente de l’Université Bretagne Sud le 30 juin 2020. Titulaire d’un doctorat de chimie-physique de l’INP Lorraine (ENSIC),Virginie Dupont entre en 1994 comme maître de conférence à l’UBS où elle est aujourd’hui professeure en chimie organique. Elle a occupé les fonctions de directrice-adjointe de la Faculté des Sciences entre 2006 et 2008, avant de devenir Doyen de cette même faculté entre 2008 et 2012. Suite à l’élection de Jean Peeters en 2012, elle en devient la 1ère vice-présidente en charge du conseil d’administration, des finances, des ressources humaines et du patrimoine pendant ses deux mandats,

Pierre Durand a été nommé directeur de l’incubateur commun aux trois écoles nantaises : Centrale Nantes, Audencia, et l’ensa. Auparavant Pierre Durand a exercé plus de 7 années en tant qu’avocat-conseil en droit des affaires / fusions & acquisitions dans des cabinets et entreprises internationales. Il a ensuite cofondé humaid, une plateforme de crowdfunding qui permet aux personnes en situation de handicap de financer leurs besoins non couverts par les systèmes de protection sociale. Il a ensuite intégré l’Université Bretagne Loire en tant que responsable adjoint du PEPITE Bretagne Pays de la Loire.

Xavier Durand a été nommé directeur du campus d’Angers de l’Essca en juin 2020. Sa prise de fonction est prévue au 1er septembre. C’est la première fois que le campus historique de l’école se voit ainsi doté d’une direction propre. Diplômé de l’ESC Poitiers, Xavier Durand a d’abord enseigné la finance d’entreprise et le contrôle de gestion à l’étranger avant de rejoindre l’Essca en 1996. Docteur en Sciences de gestion de l’IAE de Poitiers depuis 2006, il mène des travaux de recherche sur le rôle du contrôleur de gestion, la fonction finance en entreprise et l’optimisation du business plan. Responsable de la Majeure Audit- Expertise puis du Département Finance à l’ESSCA (entre 2009 et 2016), il a dirigé le campus d’Aix-en-Provence de 2016 à 2018 avant d’être nommé directeur du recrutement et des concours.

 

E

Cristel Esnault a été nommée directrice des activités communication, marketing, promotion et concours de l’ISC Paris en octobre 2019. Elle succède à Delphine Cantat. Titulaire d’une maîtrise de droit des affaires de Paris Ouest Nanterre et d’un MBA spécialisé en marketing et communication digitale (MCI) de l’Institut Léonard de Vinci, Cristel Esnault rejoint la filiale médias du Groupe LVMH en 1999 puis devient directrice promotion admissions concours du Pôle Universitaire Léonard de Vinci en 2007. Elle est recrutée en 2016 par CCI Portes de Normandie pour prendre la direction du centre de formation CCI Formation Eure à Evreux. Elle a enfin assumé la délégation par intérim du Concours Link au printemps 2019.

Alice Evain, 45 ans, a été nommée en octobre 2019 secrétaire général du Pôle Léonard de Vinci dont elle était directrice des ressources humaines depuis septembre 2016. Elle aura désormais en charge les services administratifs et logistiques : la direction des système d’information & infrastructures informatiques, la planification, le juridique, les moyens généraux ainsi que les ressources humaines. Elle pilotera également le projet du futur campus. Alice Evain est titulaire d’un master en Gestion des ressources humaines et formation et d’un diplôme de psychologue de l’Ecole des psychologues praticiens de l’Université catholique de Paris.

 

F

Isabelle Falque-Pierrotin, 59 ans, a pris la présidence du Comité de suivi de Parcoursup en septembre 2019. Sa première présidente, Noëlle Lenoir, a en effet souhaité passer la main après une « première année particulièrement intense » selon les mots de Frédérique Vidal. C’est une grande spécialiste de l’Internet et de la protection des données qui lui succède. Présidente de la CNIL de 2011 à 2019, Isabelle Falque-Pierrotin y avait été particulièrement critique quant au fonctionnement d’APB, mettant fin 2017 en demeure le MESRI de ne plus recourir seulement aux algorithmes, ce que la loi prohibe. Ce qui fut fait avec Parcoursup.Isabelle Falque-Pierrotin est diplômée d’HEC (1982) et de l’ENA (1986). Entrée à cette date au Conseil d’Etat elle a été directrice adjointe au cabinet de Jacques Toubon, ministre de la  Culture et de la communication, de 1993 à 1995. Ensuite experte sur l’Internet auprès de l’OCDE jusqu’en 1997 elle coordonne le rapport du Conseil d’État publié en 1998 sur l’Internet et les réseaux numériques. En 2000 elle est chargée de mettre en place le Forum des droits sur l’internet qu’elle dirige jusqu’en 2010.

Dominique Federici a été élu président de l’Université de Corse en février 2020. Il succède à Paul-Marie Romani qui était en poste depuis 2012. Dominique Federici est professeur en informatique. Il est aussi membre du laboratoire Sciences pour l’environnement du CNRS. Il a été par le passé directeur du département Informatique et responsable de différents diplômes de la Facultés des Sciences et Techniques.

Fabio Fonti a été nommé directeur général adjoint Faculté et Recherche de NEOMA Business School à compter d’août 2020. Il succède à Sandrine Henneron dont le mandat arrive à échéance. Fabio Fonti est titulaire d’un PhD de l’Université de l’Illinois à Urbana Champaign (Etats-Unis). De nationalité italienne et américaine, il a vécu 15 ans aux Etats-Unis et 8 ans en France. Spécialiste des théories des organisations et du leadership, il a été enseignant-chercheur au Boston College (Etats-Unis), à l’Université de Bozen-Bolzano (Italie) et à Rennes School of Business (France) où il était jusqu’ici Doyen Associé à la Recherche.

Frédéric Fotiadu a pris la direction de l’Insa Lyon le 12 novembre 2019 (il a été officiellement nommé rétroactivement au 1er novembre). Il succède ainsi à Eric Maurincomme le lendemain de son départ de la direction de Centrale Marseille. Après dix ans à la tête de la Grande école phocéenne, qu’il avait rejoint comme professeur à sa création en 2003, le voilà à la tête d’une école au périmètre six fois plus important et qui sort d’une grave crise de gouvernance et de projet. Un challenge qui ne lui fait pas peur et déjà il s’est investi dans le dossier de l’Idex et de la construction de l’université de Lyon dont son établissement s’est détaché cet été alors qu’il en était l’un des cinq membres fondateurs.

Mostafa Fourar, 56 ans, a été nommé recteur de l’académie de Toulouse en juillet 2020. Il quitte le même poste qu’il occupait en Guadeloupe depuis février 2018 pour succéder à Benoit Delaunay, nommé au cabinet du Premier ministre. Docteur en mécanique des fluides de l’Institut national polytechnique de Toulouse, Mostafa Fourar obtient ensuite son HDR en énergétique à l’Institut national polytechnique de Lorraine. Il est professeur des universités à l’École nationale supérieure des mines de Nancy dont il dirige le département énergie et procédés industriels de 2004 à 2007. Il prend ensuite la tête du Centre d’enseignement et de recherche (CER) des Arts et métiers de Châlons-en-Champagne avant d’être nommé, en 2009, recteur de l’académie de La Réunion. De 2013 à 2018, il dirige l’Ensem (École nationale supérieure d’électricité et de mécanique). Il est fondateur et président de l’association « Dessine-moi un rêve », qui œuvre pour l’ouverture sociale dans l’enseignement supérieur.

Alain Fuchs a été élu président de la toute nouvelle Université PSL le 28 février 2020. Son mandat, d’une durée de cinq ans, est renouvelable une fois. Il était déjà président de la Comue et de la FCS PSL depuis octobre 2017. Président du CNRS entre 2010 et 2017, il était précédemment directeur de Chimie ParisTech entre 2006 et 2010, et avait auparavant fondé et dirigé le Laboratoire de Chimie Physique (CNRS / Université Paris Sud). Il est membre de l’Academia Europaea, fellow de la Royal Society of Chemistry et docteur honoris causa de l’Université du Québec. Alain Fuchs est professeur de chimie. Il consacre ses travaux de recherche à la modélisation et à la simulation moléculaire des fluides confinés.

 

G

Mariya Gabriel, 40 ans, a été nommée commissaire européenne chargée de l’Innovation et de la jeunesse en septembre 2019. Elle est à ce titre aussi bien responsable au sein de la Commission européenne de la recherche que de l’innovation, des sciences, de l’éducation, de la culture et du sport. Mariya Gabriel s’est fait connaître d’abord comme députée européenne de 2009 à 2017 puis comme commissaire européenne à l’Économie et à la Société numériques depuis juillet 2017. En 2018 elle a notamment présenté un plan pour lutter contre les fake news. Diplômée de Sciences Po Bordeaux en 2003, Mariya Gabriel a été assistante temporaire d’enseignement et de recherche de 2005 à 2008.

Christine Gangloff-Ziegler a été nommée rectrice de Guadeloupe en juillet 2020. Elle succède à Mostafa Fourar, nommé recteur de l’académie de Toulouse ce même mois. Titulaire d’un DEA en droit privé de l’université de Strasbourg et d’un doctorat en sciences de l’éducation de l’université de Haute-Alsace. Elle y est d’abord maître de conférences et directrice des études de l’IUT de Colmar (rattaché à l’université de Haute-Alsace) entre 1984 et 1990. Elle occupe plusieurs postes à responsabilités au sein de l’IUT avant de devenir directrice adjointe en 2006 puis d’en prendre la tête en 2008. Elle est membre du conseil d’administration de la CPU (conférences des Présidents d’Université) depuis 2012 et vice-présidente depuis fin 2018. Elle est élue présidente de l’université de Haute-Alsace pour la première fois en 2012 et occupait toujours ce poste jusqu’à sa nomination en Guadeloupe.

François Germinet a été élu président de CY Cergy Paris Université en mars 2020 pour un mandat de 5 ans. Ingénieur de l’école nationale des Ponts et Chaussées en 1993, François Germinet réalise une thèse de mathématiques à l’université Paris 7, puis devient maître de conférences à l’université de Lille 1 en 1998. En 2003, il rejoint l’UCP en tant que professeur des universités puis devient, en 2006, vice-président du conseil scientifique. Un an plus tard, il est nommé membre junior de l’Institut universitaire de France qui vise à favoriser le développement de la recherche universitaire de haut niveau et à renforcer l’interdisciplinarité.
En 2010, François Germinet est nommé vice-président en charge du développement stratégique et des ressources humaines de l’UCP. En 2012, il est élu président de l’université de Cergy-Pontoise, et sera réélu pour un second mandat à la présidence de l’UCP en 2016. En 2017, il devient administrateur provisoire de la COMUE Paris Seine.

Philippe Gervais-Lambony, 58 ans, a été élu président de l’université Paris Nanterre à compter de juillet 2020.  Professeur au département de géographie de l’université de Paris X-Nanterre, Philippe Gervais-Lambony est un spécialiste des questions urbaines et notamment de l’Afrique du Sud à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages (L’Afrique du Sud. Entre héritages et émergence, La Documentation française, 2012 et L’Afrique du Sud et les états voisins, Armand Colin, 2013 sont les plus récents).Ses principaux thèmes de recherche sont les processus de constructions identitaires territoriales, la citadinité et les questions de justice spatiale.

Nicolas Glady a été nommé directeur de Télécom Paris où il a succédé à Yves Poilane le 2 décembre 2019. A l’Essec depuis 10 ans il en était directeur général adjoint. Ingénieur Civil Informaticien de l’École Polytechnique de Bruxelles et docteur en économétrie de la K.U. Leuven (Louvain, Belgique), Nicolas Glady est également professeur titulaire de la chaire Accenture Strategic Business Analytics.

Philippe Guérinet a été nommé directeur de Sciences Po Executive Education en octobre 2019. Il succède à Nicole Bryant, qui a rejoint Tufts University, aux Etats-Unis, en tant que directrice de la formation continue.  Ingénieur diplômé de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE), Philippe Guérinet a poursuivi sa formation à HEC où il a obtenu un mastère spécialisé Strategic Management. D’abord consultant chez Gemini Consulting, il rejoint en 1994 American Express où il a occupé diverses responsabilités en France puis aux Etats-Unis. En 2000, il a co-fondé Maydream, plateforme internet de mise en relation des acteurs du secteur de la publicité. De retour en France, il entre en 2005 dans le groupe CESI comme secrétaire général. Depuis 2013, il était directeur de l’Executive Education de CentraleSupélec.

Fabien Guimtrandy a été nommé directeur des ressources humaines de emlyon en janvier 2020 et vient ainsi compléter son directoire. Il connaît bien l’enseignement supérieur pour avoir été directeur administratif et financier du groupe de formation hôtelière EHL de 2012 à 2018 avant de prendre un poste équivalent dans le groupe Joël Robuchon en partenariat EHL.

Julia Guinchard-Nascimento a été nommée directrice des Graduate Programmes (Grande École et MSc) de l’ISC. Entrée à l’ISC début 2016 en tant qu’enseignante-chercheuse, elle y a été nommée responsable pédagogique des MBA et MSc spécialisés en finance. Depuis novembre 2018, elle était également en charge du pôle d’enseignement « finance et audit » et assure la coordination du corps professoral permanent et des intervenants extérieurs. Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de gestion de Paris Nanterre.

 

H

Jean-François Hamet a été nommé directeur de l’École nationale supérieure d’ingénieurs de Caen, pour une durée de cinq ans, à compter du 1er décembre 2019. Titulaire d’un DEA de physique en 1985, il rédige une thèse sur les bicristaux de silicium et soutiendra en 1989 à l’université de Caen. Il obtiendra une HDR sept ans plus tard. Il démarre sa carrière à l’université de Caen où il est maître de conférences dès 1989 jusqu’en 1999, année durant laquelle il accède au poste de professeur des universités à l’ENSI Caen. Il devient directeur des études en 2008 puis devient DGA avant d’accéder à la direction générale en 2014.

Helmi Hammami a été nommé doyen académique de Rennes School of Business en décembre 2019. Auparavant conseiller principal auprès du doyen, chef du département Finance et Comptabilité et chef du département Stratégie et Innovation au sein de l’école de management bretonne il a également occupé plusieurs postes de direction avant de rejoindre Rennes School of Business. Il est titulaire d’un doctorat en comptabilité et finance obtenu à l’Université Bocconi en Italie.

Jean-Christophe Hauguel, 49 ans, a été nommé directeur de l’ISC Paris et pris ses fonctions en septembre 2019. Directeur général adjoint de l’EM Normandie depuis 2008, il succède à Henry Buzy-Cazaux. Responsable au niveau national du dispositif des « Cordées de l’entrepreneuriat » et du groupe de travail « innovations pédagogiques » au sein du Chapitre des écoles de management de la Conférence des grandes écoles, Jean-Christophe Hauguel préside le SIGEM depuis 2015. Il est par ailleurs titulaire d’un doctorat en économie de l’université de Rouen après un master recherche (DEA) obtenu à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est également titulaire d’un certificat de la Harvard Graduate School of Education in « Management & Leadership in Education ». Après différents postes d’enseignants chercheurs à l’université et dans des Grandes Écoles de management et d’ingénieurs, Jean-Christophe Hauguel avait rejoint l’EM Normandie en 2005 en tant que professeur d’économie.

Nathalie Hector a été nommée directrice du développement de Skema Business School et membre de son comité exécutif en février 2020. Jusque-là elle dirigeait le programme Grande école de emlyon BS. Elle prend en charge aussi bien les admissions que le marketing produits, le développement commercial national et international ainsi que l’animation des concours. Avant d’intégrer emlyon BS ,Nathalie Hector a passé sept ans à Kedge BS, de 2011 à 2018, où elle a dirigé le programme Ingénieur d’affaires, les programmes postbac, le programme Grande Ecole et jusqu’à l’ensemble des programmes de formation initiale. Docteur en sciences de gestion de l’Université de Toulon, Nathalie Hector est également titulaire d’un DEA en droit des contentieux public/privé (1999). Ses domaines de recherche portent sur l’économie sociale et solidaire d’une part et sur les edtechs et les conséquences de l’intelligence artificielle dans les sciences de l’éducation d’autre part.

Jean-Philippe Heurtin prendra le 1er septembre 2020 la direction de Sciences po Strasbourg. Il succède à Gabriel Eckert. Enseignant et chercheur en science politique, spécialiste de sociologie et de théories sociologiques et politiques, Jean-Philippe Heurtin est diplômé de Sciences Po Paris et agrégé de science politique. En poste à Sciences Po Strasbourg depuis dix ans il y est notamment directeur des masters.

Martin Hirsch, 56 ans, a été nommé président du Comité stratégique « Diversité sociale dans l’enseignement supérieur » créé en juillet 2020 par Frédérique Vidal. Directeur de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris depuis 2013, celui qui présida l’Agence du service civique, Emmaüs France et Agence nouvelle des solidarités actives avant d’être nommé, de 2007 à 2010, haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté (et également haut-commissaire à la jeunes à partir de 2009) puis de quitter le gouvernement au printemps 2010, se voit là confier une mission de haut vol. Pas de quoi faire peur à ce pur produit de la méritocratie français à la formation hors norme : normalien il obtient un DEA de neurobiologie avant d’intégrer l’École nationale d’administration et d’entrer au Conseil d’État. Suit une carrière qui l’amène aussi bien à s’investir dans les administrations de santé que dans les associations caritatives et en politique.

Isabelle Huault, 52 ans, prend la présidence du directoire et la direction générale de emlyon business school le 1er septembre 2020. L’actuelle présidente de l’Université Paris-Dauphine est elle-même diplômée de l’école de mangement lyonnaise (1990). Grande favorite pour sa succession elle n’ira donc pas au terme de son premier mandat pour se concentrer sur la relance d’une emlyon quelque peu tourmentée par les départs successifs de Bernard Belletante et Tawhid Chtioui. Elle succède à Tugrul Atamer qui assurait l’intérim et continuera à exercer au sein de l’école en tant que membre du directoire. Après son diplôme à emlyon Isabelle Huault se dirige vers une carrière universitaire en soutenant sa thèse en sciences de gestion à l’Université Jean-Moulin Lyon 3. Agrégée du supérieur en 1999 elle occupe ensuite plusieurs postes dans les universités de Versailles Saint-Quentin, Paris 12 Val de Marne puis Panthéon-Assas et devient professeur à Paris-Dauphine en 2005. D’abord directrice de l’école doctorale de gestion puis de l’unité mixte de recherche Dauphine Recherches en management elle en devient vice-présidente en 2015 puis succède à Laurent Batsch en décembre 2016.

Roselyne Hubert a été élue présidente de la Fédération nationale des associations régionales des directeurs de centres de formation d’apprentis (FNADIR), réseau national de 559 directeurs et directrices de CFA, formant chaque année plus de 300 000 apprentis à tous les métiers, sur tout le territoire en décembre 2019. Directrice du pôle Alternance et apprentissage du Groupe IGS Lyon, qui comprend le CIEFA et le CFA de l’IGS, depuis septembre 2013, Roselyne Hubert est également présidente de l’ARDIR Auvergne-Rhône-Alpes depuis mars 2019.

 

I

Jean-Marc Idoux a quitté ses fonctions de directeur général d’Yncréa Hauts-de-France le 31 décembre 2019 pour « se lancer en 2020 dans l’aventure entrepreneuriale » selon les termes du communiqué de son école. Jean-Marc Idoux a intégré HEI en 2002 comme directeur des programmes, pour devenir directeur d’HEI en 2006. En 2013, avec la fusion des écoles HEI, ISA, ISEN Lille pour former l’association Yncréa Hauts-de-France, il en est devenu le directeur général.

Hélène Insel-Zadjdela a été nommée rectrice de l’Académie de Grenoble en février 2020. Rectrice de l’Académie de Reims depuis septembre 2015, elle succède à Fabienne Blaise.

 

J

Philippe Jamet

Philippe Jamet a pris la direction de PSB en juin 2020 en succédant ainsi à Armand Derhy. Il y a un an Philippe Jamet n’était pas reconduit à la tête de l’Institut Mines Télécom. Philippe Jamet est diplômé des Mines ParisTech où il y obtient son doctorat en 1991. Il obtiendra 9 ans plus tard une HDR de l’UPMC (Université Pierre et Marie Curie). Il commence sa carrière en tant qu’ingénieur d’exploitation chez Veolia, en 1985, puis devient expert thématique sur les sciences de la terre et de l’univers auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche jusqu’en 1998. Il est expert pour la Commission Européenne jusqu’en août 2004 puis est attaché pour la science et la technologie du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. En 2008, il est nommé directeur des Mines de Saint-Etienne. Il devient alors directeur général de l’IMT (Institut Mines Télécom) jusqu’à l’été 2019 et prend la direction de PSB un an plus tard en juillet 2020. Au-delà de son parcours académique, il a été conseiller économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, membre de l’académie des technologies depuis 2014, président en 2013 durant deux ans, de la Conférences des Grandes Ecoles dont il est aujourd’hui président d’honneur et enfin, en 2015, il est nommé membre associé du Conseil général de l’économie (organisme d’audit des politiques publiques rattaché au ministère de l’Economie).

Sylvie Jean a été nommée à la direction du programme Grande école (PGE) de emlyon BS à compter de début août 2020. Alors qu’elle occupait depuis trois ans le même poste à Neoma, elle succède à Nathalie Hector, elle-même partie à Skema y exercer la fonction de directrice du développement en février dernier, et Lionel Sitz qui a assuré la direction par intérim du programme ces derniers mois. Docteur en Sciences de Gestion, Sylvie Jean est professeur et chercheur en marketing.

 

K

Lotfi Karoui a été nommé directeur du programme Grande école de EM Normandie le 1er juin 2020.  Actuellement directeur du campus de Paris de l’école sa mission est de « piloter l’ensemble du programme en accord avec la mission, les valeurs, le positionnement de l’EM Normandie et les standards nationaux et internationaux (CEFDG, AACSB, EQUIS) ». Il est docteur en sciences de gestion de l’université Paris-Dauphine, et professeur associé en stratégie et entrepreneuriat.

Christophe Kerrero, 54 ans, a été nommé recteur de l’académie de Paris. Le directeur de cabinet de Jean-Michel Blanquer succède ainsi à Gilles Pécout dans une académie éminemment stratégique. Une évidence pour ce fin politique qui croise pour la première fois Jean-Michel Blanquer en 2010, alors qu’il occupe le poste de conseiller technique aux affaires pédagogiques et à l’égalité des chances pour le ministre de l’Education de l’époque, Luc Chatel, de 2009 à 2012. En 2017, lors de sa nomination auprès de Jean-Michel Blanquer, L’Opinion consacrait un portrait à cet agrégé de lettres modernes, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche depuis 2012. On y apprend notamment que dans un livre publié en 2016 (Ecole, démocratie et société) Christophe Kerrero, alors directeur général adjoint en charge des lycées de la région Ile-de-France, se prononce contre la décentralisation telle qu’elle est pratiquée. Et aussi contre la notion de « compétence » qu’il voit comme un concept anglo-saxon étranger à notre culture. A cette occasion, il dénonce la « décomposition pédagogiste » de l’école.

Slim Khalbous, 48 ans, a été élu recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et a succédé à Jean-Paul de Gaudemar en décembre 2019.  Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la République Tunisienne depuis août 2016, Slim Khalbous a dirigé parallèlement le ministère de l’Éducation de la Tunisie pendant 5 mois en 2018. Professeur des universités en sciences de gestion à l’Institut des hautes études commerciales (IHEC) de Carthage, il enseigne depuis 1995 dans les universités tunisiennes, et en tant que professeur-invité, dans plusieurs universités en France, au Maroc et au Liban. Il a été directeur général – Doyen élu – de IHEC de l’Université de Carthage de 2011 à 2016. Entrepreneur, il est également le fondateur de deux entreprises dans le domaine du développement stratégique, des études de marché, de la communication et des TIC. Slim Khalbous est titulaire d’un doctorat en sciences de gestion en 2000 et d’un DEA en gestion d’entreprise, de l’Université Toulouse I en 1994 et d’un DEA en science politique à l’IEP de Toulouse en 1996.

Jeffrey Klein a été nommé directeur (Associate Dean) du Master Grande Ecole (MGE) de BSB (Burgundy School of Business) en juin 2020. De nationalité américaine, il était depuis 2018 Associate Dean de la Hult International Business School, à Londres, après notamment des postes de direction académique à l’International School of Management (Paris), Boston University ou l’Ecole des Ponts Business School (Paris). Jeffrey Klein est titulaire d’un PhD en Management international à l’ISM Paris et d’un Master of Arts en littérature à University of Oxford.

 

L

Anne-Marie Lagarde a été nommé directrice administrative et financière du groupe Audencia en novembre 2019. Sa mission recouvre le pilotage des activités financières, budgétaires et comptables de l’école, ses aspects juridiques ainsi que la gestion et le développement de l’Immobilier et des moyens généraux. Diplômée d’HEC, elle était manager de transition depuis plus de 10 ans sur des missions en finance – trésorerie et gestion de projets. Trilingue, elle a évolué en France et à l’international dans des groupes européens, comme GDF-Suez, le groupe ECCO ou Saint-Gobain. Elle remplace à ce poste à Audencia José Maciel.

Yassine Lakhnech a été élu président de l’établissement expérimental Université Grenoble Alpes le 7 janvier 2020. Seul candidat, jusqu’ici directeur exécutif recherche et valorisation de l’Idex UGA, il succède à Patrick Lévy. Diplômé de l’Université de Kiel en Allemagne, spécialiste de la vérification des programmes et de la sécurité prouvable, des liens entre logiques et modèles de calcul, Yassine Lakhnech est professeur de l’Université Grenoble Alpes. Il a été impliqué dans la construction de plusieurs projets structurants sur le site dont le Labex Persyval-lab, l’opération campus PILSI (IMAG) et l’initiative d’excellence Université Grenoble Alpes. Il a assuré de nombreuses responsabilités en formation, les fonctions de vice-président recherche adjoint de l’Université Joseph Fourier (UJF), de vice-président recherche de l’UJF et de directeur exécutif du volet recherche et valorisation de l’initiative d’excellence.

Pierre Larrat a été nommé sdrecteur Général de l’ISTEC en mars 2020. Il succède à Benoît Herbert, qui dirigeait l’école depuis 2000. Docteur ès Sciences de Gestion (Paris II), diplômé d’un Master II informatique (CNAM) et d’un Master II Sciences de l’information (Université Aix-Marseille), Pierre Larrat a débuté sa carrière en tant que consultant en organisation et systèmes de formation pendant 10 ans puis il intègre le groupe ESCEM en 2002 comme professeur associé. En 2003, il prend la tête d’Ateliset de l’institut de la Compétitivité du Groupe ESCEM, qu’il dirige jusqu’en 2008. Il embrasse ensuite une carrière de manager en tant que Directeur Général du Groupe HAP puis du CIMI (Centre International de Maintenance Industrielle), avant de diriger le Campus de l’IDRAC Bordeaux où il a développé l’offre de formations et les partenariats entreprises. Depuis 2018, il était consultant stratégie auprès de grands comptes et auditeur certification AFNOR sur la norme QUALIOPI.

Yves Laszlo, 55 ans, a été nommé directeur de l’Enseignement et de la Recherche de l’Ecole polytechnique en novembre 2010. Il succède à Frank Pacard et prend également en charge les fonctions de responsable du Comité d’enseignement et de recherche de l’Institut Polytechnique de Paris. Titulaire d’un doctorat en mathématiques de l’Université Paris-Sud (1988), Yves Laszlo est un spécialiste mondialement reconnu de la géométrie algébrique. Après une carrière de chargé de recherche au CNRS puis de professeur à l’UPMC, il devient en 2004 professeur associé à l’École polytechnique, au sein du Centre de Mathématiques Laurent Schwartz (CMLS) dont il prend la direction de 2006 à 2010. Il devient ensuite professeur à l’Université Paris-Sud. Entre 2012 et 2019, il est nommé directeur adjoint pour les sciences à l’École normale supérieure de Paris.

Stéphanie Lavigne, 44 ans, a été nommée directrice générale de TBS à compter du 1er octobre 2019. Elle en était directrice générale adjointe depuis un an et la création de ce nouveau poste suite au traumatisme subi par l’école en échouant largement à remplir toutes les places de son programme Grande école (PGE). Dans ce précédent poste elle supervisait l’ensemble des programmes de TBS. Selon les termes du communiqué annonçant sa nomination « son implication et son efficacité dans la mise en œuvre des récentes réformes qui ont permis de transformer l’école a rendu sa nomination évidente pour la gouvernance ».  Arrivée en 2003 à TBS en tant que professeur de stratégie, Stéphanie Lavigne a été doyen de la faculté de septembre 2014 à décembre 2018. Elle est diplômée d’un doctorat de sciences économiques qu’elle a obtenu en 2002 à l’Université Toulouse 1 Capitole. Elle démarre sa carrière d’enseignant-chercheur à l’Université de Toulouse, puis à Science Po Toulouse, avant de rejoindre TBS.

Gaëlle Le Goff a été nommée directrice des relations internationales de l’Ecole polytechnique en septembre 2019. Elle succède à Rachel Maguer, qui était directrice du marketing et des relations internationales. Diplômée de relations internationales à Paris 2 Assas, Gaëlle Le Goff travaille à l’École polytechnique depuis 2014. Fortement attirée par l’Orient européen et asiatique, elle a passé dix années à l’étranger (Bulgarie, Bangladesh, Chine), au cours desquelles elle a travaillé en ambassade avant de se spécialiser dans la coopération universitaire et scientifique, en tant que représentante de ParisTech en Chine entre 2009 et 2014, puis en rejoignant la direction des relations internationales de l’École polytechnique.

Catherine Lespine a quitté sa fonction de directrice générale du Groupe INSEEC U.  en janvier 2020.  Nommée  « Senior advisor » du groupe INSEEC U, elle était entrée dans le groupe à Bordeaux en 1986 comme jeune professeur et en avait repris les rênes en février 2003 au départ de son fondateur.

Marie-Odile Lhomme a été nommée directrice Transformation digitale et systèmes d’informations du groupe Audencia en novembre 2019. Auparavant, Marie-Odile Lhomme exerçait en tant que manager de transition en France et à l’étranger dans le secteur numérique, sur des fonctions similaires, des fonctions de direction ou de direction de l’information. Cette année, elle a par exemple occupé le poste de directrice générale de Manche Numérique, syndicat mixte chargé de l’aménagement numérique du département de la Manche et des services informatiques mutualisés entre les collectivités manchoises. Elle est diplômée d’un master en systèmes d’information de l’Essec.

Hendrik Lohse a été nommé directeur des affaires internationales de l’EM Normandie en décembre 2019. Titulaire d’un master en droit économique de l’Université du Havre et d’un Doctorate in Business Administration de l’IAE – Université Jean Moulin Lyon 3 / Business Science Institute, Hendrik Lohse prépare un doctorat en sciences de gestion à l’Université de Côte d’Azur. Il est entrée à l’EM Normandie en 2009 en tant que responsable pédagogique de la spécialisation International Logistics & Crisis Management du programme Grande école et chargé de mission au sein de l’Institut portuaire d’enseignement et de recherche (IPER) avant d’en prendre la direction de 2010 à 2016. Il est ensuite nommé directeur des deux campus d’Oxford (2014) et de Dublin (2017).

 

M

José Maciel, 49 ans, a été nommé secrétaire général de Rennes School of Business en septembre 2019. L’ancienne secrétaire générale, Laurence Malpot, était partie au printemps dernier. José Maciel est diplômé de l’ESSEC et de l’Université de Paris-Est Créteil. Il est titulaire d’un Executive MBA et d’un master en Sciences comptables et financières. Issu du contrôle de gestion dans le domaine de l’assurance, il était précédemment directeur administratif et financier d’Audencia depuis 2012.

Chantal Manès-Bonnisseau a été nommée rectrice de La Réunion en juillet 2020. Elle succède à Vêlayoudom Marimoutou en poste depuis 2016 et qui a été nommé secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (CIO) le 16 juillet dernier. Chantal Manès-Bonnisseau a longtemps vécu à la Montagne, à Saint-Denis et elle est donc la deuxième Réunionnaise à la tête de l’académie après son prédécesseur. Inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche, ancienne élève de l’ENS Fontenay-aux-Roses, agrégée d’anglais, titulaire d’un DEA en littérature anglophone, Chantal Manès-Bonnisseau a été attachée culturelle au ministère des Affaires étrangères de 2001 à 2005 avant de devenir inspectrice d’académie-inspectrice pédagogique régionale de l’académie d’Amiens. En 2018, elle a remet au ministre de l’Education nationale un rapport intitulé « Propositions pour une meilleure prise en compte des langues vivantes étrangères – Oser dire le nouveau monde » avec le journaliste franco-britannique Alex Taylor.

Guillaume Marbotte a été nommé chef de cabinet du directeur général de l’Ecole polytechnique, François Bouchet, en septembre 2019. Titulaire d’un master en affaires publiques et administration du politique de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Guillaume Marbotte a travaillé entre 2011 et 2017 pour plusieurs députés en tant que collaborateur parlementaire. Il a ensuite occupé la fonction de chef de cabinet auprès d’une adjointe à la Maire de Paris.

Nathalie Marcerou-Ramel, 54 ans, a été nommée directrice de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib). Elle succède à Yves Alix, directeur depuis 2015, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Nathalie Marcerou-Ramel était directrice des études et des stages de l’Enssib depuis février 2016. Après avoir commencé sa carrière comme institutrice elle est conservatrice des bibliothèques depuis 1993 et a successivement occupé ess postes à l’Université Lumière Lyon 2 (1993–1996), à la Bibliothèque nationale de France (1996–2000), la Ville de Saint-Etienne (2000–2003) et l’Université Claude Bernard – Lyon 1 (2004–2006). De 2007 à 2010, elle assume trois postes au ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avant d’être nommée directrice des bibliothèques de l’Ecole normale supérieure (2010–2016).

Laurence Marion, 42 ans, a été nommée déléguée générale de la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) en septembre 2019. Elle succède à Carine Camby qui a été nommée première avocate générale à la Cour des comptes. Ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration, Laurence Marion est conseillère d’Etat. Elle a également exercé les fonctions de conseillère technique au Cabinet du Premier ministre, chargée des libertés publiques mais aussi de la révision constitutionnelle de 2008. En 2009, elle a été nommée directrice générale déléguée de l’Établissement français du sang. Elle présidait jusqu’en septembre 2019 la commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à la jeunesse.

Annabel-Mauve Bonnefous a été nommée directrice des programmes diplômants de emlyon business school le 1er septembre 2020. A ce titre, elle sera membre du directoire. Après avoir dirigé le département académique « Hommes et Organisations » de NEOMA, Annabel-Mauve Bonnefous était depuis 2018 directrice du programme Grande école, des Masters of Science et des mastères spécialisés de Toulouse Business School. Enseignant le leadership, la responsabilité sociale des entreprises et l’intelligence politique des dirigeants à HEC Paris Executive Education de 2010 à 2017,  elle y a assuré la conception et la direction pédagogique de plusieurs programmes sur-mesure destinés aux cadres et aux dirigeants d’entreprise. Elle est docteure en sciences de gestion, de l’organisation et de la décision.

Rostane Mehdi a été reconduit à la direction de Sciences Po Aix pour un second mandat en mai 2020. Et cela à l’unanimité du conseil d’administration. Il faut dire que Sciences Po Aix est revenu de loin depuis sa prise de fonction en 2015. A l’époque Sciences Po Aix avait en effet multiplié des partenariats avec des écoles et organismes privés en France et à l’étranger. Et ceux-ci délivraient un diplôme équivalent à celui des étudiants ayant suivi leur cursus à Aix. Finalement ces accords étaient abandonnés et le directeur de l’IEP finissait par partir.

Imen Mejri a été nommée directrice du programme Grande école de NEOMA Business School à compter du 1er août 2020. Elle succède à Sylvie Jean qui part occuper le même poste à emlyon BS. Professeure de finance, titulaire d’un doctorat en Sciences de gestion de l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne, Imen Mejri a rejoint NEOMA Business School en 2008. Elle mène ses recherches sur le financement innovant des entreprises, notamment le Crowdfunding et était responsable de la spécialisation « Corporate Finance » depuis 2017.

Miguel Membrado a été nommé directeur du numérique de l’Université Paris Dauphine-PSL en juin 2020. Docteur en informatique, spécialisé en intelligence artificielle, il a rejoint l’université en 2017 en tant que chef du service de transformation digitale pour accompagner l’université dans sa transformation.  Auparavant, Miguel Membrado a créé depuis 1989 cinq startups technologiques en France, aux États-Unis et au Canada. Entre 1985 et 1989, il initie le premier moteur de recherche texte intégral traitant les requêtes en langage naturel, puis contribue au développement des espaces de travail collaboratif sur internet entre 2000 et 2005 avec une plateforme SaaS devenue n°2 mondial du domaine. En 2015, il conçoit le premier indice de collaboration digitale et de son algorithme de mesure automatique du niveau de compétence digitale appliqué aux entreprises, Collaboration IndeX(™).

Eduardo Mendes a été nommé directeur de l’École nationale supérieure en systèmes avancés et réseaux (Esisar) de Grenoble INP en mars 2020. Eduardo Mendes est professeur des Universités dans la section Génie Informatique, automatique et traitement du signal depuis septembre 2002. Après des études d’ingénieur à l’ENSEA (Ecole Nationale Supérieure de l’Electronique et de ses Applications), il obtient son doctorat à l’Université Paris 6. Il est ensuite maître de conférence à l’Université d’Evry – Val d’Essone puis l’Université Paris-Sud Orsay, où il obtient son HDR en 2000, avant de rejoindre Grenoble INP – Esisar en 2002. Après avoir assuré différentes responsabilités au sein de l’école, il en devient en 2019 directeur adjoint.

Jean-Luc Merceron a été nommé directeur des relations entreprises et de la formation continue de l’ESSCA en septembre 2019. Diplômé d’un Master « Formateur d’adultes » de l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris (2007) et d’un Master « Recherche et Conseil » de l’Université d’Angers (2012), Jean-Luc Merceron est également Docteur en Sciences de Gestion de l’Université de Nantes. Il a rejoint l’ESSCA en 2017, en tant que Directeur de l’Executive Education. Auparavant il a débuté sa carrière professionnelle dans la grande distribution spécialisée.

Olivier Merdens a été nommé directeur adjoint en charge des relations entreprises et du développement à Mines Nancy en février 2020. Ingénieur européen en génie des matériaux formé à Nancy (EEIGM) et à Barcelone (UPC), il a principalement orienté sa carrière au service du développement des relations partenariales entre les entreprises et l’enseignement supérieur et la recherche.

Anne Michelot a été nommée directrice des ressources humaines de BSB (Burgundy School of Business) en juin 2020. Depuis plus de 16 ans chez Gates Corporation, fournisseur de pointe américain pour l’industrie et l’automobile, elle a créé le poste de DRH et pilotait les ressources humaines de plusieurs unités en France et en Italie. Elle est diplômée de BSB.

José Milano a été nommé directeur général du Groupe INSEEC U en janvier 2020. Il succède ainsi à Catherine Lespine après avoir été nommé directeur général délégué en charge des opérations du groupe INSEEC U. en novembre 2019. ll avait quitté peu avant, en octobre 2019, la direction de Kedge BS qu’il occupait depuis juillet 2017 après en avoir été nommé directeur général adjoint en charge du développement corporate et de l’international en janvier 2016. Diplômé de l’Ecole normale supérieure de Cachan en économie et gestion, d’un DEA de sociologie des organisations de Sciences Po, d’un DEA droit international économique et d’un magistère de droit des activités économiques de Paris-I ainsi que d’un certificat d’aptitude à la profession d’avocat du barreau de Paris, José Milano fut auparavant, de 2012à 2015, directeur des affaires sociales de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA). Il a également occupé un grand nombre de responsabilités au sein de la direction des ressources humaines du groupe AXA et d’AXA France, et a été DRH et secrétaire général d’AXA Group Solutions, dont il était membre du comité de direction.

Philippe Monin a été nommé directeur de la Faculté et de la recherche de Skema à compter du 1er septembre 2020. Il retrouve ainsi un périmètre qu’il occupait depuis 2017 en tant que directeur académique d’emlyon. Un poste où il avait en charge le pilotage de la faculté, de la recherche, et des programmes de formation initiale. Il a également exercé la fonction de doyen associé à la recherche à partir de 2008 avant d’être nommé directeur de la transformation en 2016. Lui-même diplômé de emlyon (1991), Philippe Monin est docteur en sciences de gestion de l’Université Lyon 3 (1998) et titulaire d’une HDR de l’Université Paris-Dauphine (2004). Entré à emlyon en 1992, professeur de management stratégique, il y a occupé un grand nombre de fonctions de direction. Il a présidé l’Association Internationale de Management stratégique entre 2015 et 2017.

Marie-Catherine Mouchot a été nommée directrice de l’École nationale supérieure des sciences appliquées et de technologie (Enssat), pour un mandat de cinq ans, à compter du 1er janvier 2020. Diplômée en 1984 de l’Université Laval (Québec), Marie-Catherine Mouchot a débuté sa carrière à la direction des Applications du Centre canadien de télédétection à Ottawa (Canada). Après avoir travaillé en collaboration avec l’Ifremer, elle a rejoint en 1992 le département image et traitement de l’information de Télécom Bretagne à Brest comme enseignante- chercheure en charge des enseignements en télédétection. Elle a successivement été directrice des relations extérieures puis chargée de l’animation des projets stratégiques depuis la création, en 2017, d’IMT Atlantique par fusion de Télécom Bretagne et Mines Nantes, Marie-Catherine Mouchot.

Raphaël Muller a été nommé recteur de l’académie d’Amiens en juillet 2020. C’est un proche de Jean-Michel Blanquer dont il fut directeur de la communication et de la valorisation à l’Essec de 2013 à 2017 avant de le suivre au ministère de l’Education nationale où il fut directeur adjoint du cabinet de mai 2017 à janvier 2019. Depuis il était conseiller référendaire à la Cour des Comptes. De 2007 à 2013 il occupe différents postes au sein du ministère de l’Education nationale après une scolarité qui le conduit successivement à l’ENS Paris, à l’UVSQ pour y obtenir un DEA d’histoire contemporaine, à Sciences Po dont il est également diplômé puis enfin à Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il obtient son doctorat en histoire contemporaine.

 

N

Christophe Nachbaur a été nommé directeur des programmes MSc de La Rochelle Business School en mai 2020. Il retrouve Excelia Group, au sein duquel il a assuré des fonctions d’enseignement, après de 9 ans passés à l’EDC Paris Business School, où il pilotait depuis 2018 les accréditations et la qualité pédagogique. Il est titulaire d’un doctorat en management stratégique de l’IAE de Paris/Sorbonne Business School.

Jean-Luc Neyraut a été nommé directeur général adjoint en charge de l’Enseignement, de la Recherche et de la Formation de la CCI Paris Ile-de-France. Il succède à Yves Portelli. Actuellement directeur général adjoint ressources humaines à la CCI Paris Ile-de-France, Jean-Luc Neyraut connaît bien le secteur éducatif comme enseignant (il a été professeur et maître de conférences à HEC, ICN ou encore IPAG Business) School et comme dirigeant (il a notamment été directeur général adjoint d’HEC Paris en charge du développement, après avoir successivement occupé les postes de directeur des études, directeur délégué des Mastères HEC et secrétaire général). Il occupait depuis 2015 les fonctions de directeur général adjoint en charge des ressources humaines à la CCI Paris Ile-de-France, après avoir été directeur de la CCI du Val-de-Marne puis DGA en charge de l’administration générale à la CCI de Paris Ile-de France. Jean-Luc Neyraut est lui-même diplômé d’HEC et d’un master de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

 

O

Thierry Occre a été nommé directeur général d’Yncréa Hauts-de-France. Il succède à Jean-Marc Idoux parti fin 2019. Diplômé en génie logiciel de l’Epsi en 1997, Thierry Occre a commencé sa carrière comme ingénieur systèmes et réseaux en 1997. Il occupe ensuite différentes responsabilités dans des groupes privés en France et à l’international à l’instar de CGI/Logica en 1997, Auchan Retail en 1999, Simply Market en 2011. En 2013, il rejoint le secteur de l’enseignement supérieur. Il a été successivement directeur régional de l’Epsi jusqu’en 2017 puis directeur de l’ISEN Lille et d’Yncréa Maroc, avant d’occuper la fonction de directeur général délégué aux campus en 2019.

Mathilde Ordas a été nommée responsable du Pôle Presse de l’Ecole polytechnique sous la responsabilité d’Anne Trotoux-Coppermann, directrice de la communication de l’École Polytechnique. Elle remplace à ce poste Raphaël de Rasilly, nommé directeur de la communication adjoint en avril 2019. Mathilde Ordas fut précédemment responsable de la communication Externe d’Ingenico, groupe spécialisé dans les solutions de paiement, et directrice de la communication du quotidien « France Soir », après avoir été responsable de la communication info au sein de la chaîne de télévision M6. Diplômée d’un DEA de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle a débuté à Paris Première en qualité de Chargée de Communication.

 

P

Yves Portelli, 53 ans, a été nommé directeur général du tout nouvel Opco des Services financiers et conseil Atlas. Celui qui était jusqu’ici directeur général adjoint de la CCI Paris Ile de France en charge de l’enseignement depuis 2015 a rejoint Atlas le 1er octobre 2019. Yves Portelli quitte ainsi une maison où il a débuté en 1992 à ESCP Europe avant de rejoindre en 2004la direction de l’enseignement de la CCI comme adjoint au directeur, en charge du marketing et de la communication. En 2008, il devient directeur délégué en charge du développement d’Advancia-Negocia puis directeur des relations internationales de l’enseignement de la CCI en 2011. En 2014, il prend la direction de Gobelins–École de l’image.

Alexandre Pourchet, professeur associé et directeur du MSc Corporate Finance & Investment Banking (CFIB) de BSB (Burgundy School of Business) depuis 2016, en est devenu également directeur des programmes postgraduate en juin 2020. Ce nouveau poste a été créé pour assurer le développement de 7 programmes internationaux (MSc CFIB, MSc Wine Management, MSc Global Marketing & Luxury Management, MSc Arts & Cultural Management, MSc Digital Leadership, MSc Data Science & Organizational Behavior et MS Management des Entreprises Culturelles et Industries Créatives). Alexandre Pourchet est titulaire d’un doctorat en Management stratégique et Corporate finance à l’Université Paris Dauphine et à l’UQAM (Université du Québec à Montréal).

 

R

Marc Renner a été nommé en janvier 2020 administrateur provisoire de Centrale Nantes suite à la démission d’Arnaud Poitou le 31 décembre. C’est un peu l’histoire qui se répète puisqu’un autre directeur par intérim, Armel de La Bourdonnaye, avait déjà été nommé pour succéder à Arnaud Poitou – et précéder son retour – de septembre 2017 à janvier 2018. Comme Armel de La Bourdonnaye Marc Renner a été président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieur (Cdefi) – il lui a d’ailleurs succédé – avant de quitter la direction de l’Insa Strasbourg pour rejoindre le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ce Mulhousien y occupe depuis début 2019 un poste de conseiller de sites et d’établissements en charge d’un grand quart Ouest de la France. Et son plus important dossier était déjà la création de l’Isite nantais…

Sylvie Retailleau a été élue présidente de l’Université Paris-Saclay en mars 2020. Après avoir présidé la Comue Université Paris-Saclay de janvier à décembre 2019 elle était la seule candidate. Sylvie Retailleau est professeure des universités et professeure de physique à l’Université Paris-Saclay depuis 2001. Vice-présidente du département de physique de la Faculté des Sciences d’Orsay de 2007 à 2008, puis Vice-doyenne en charge des formations de 2008 à 2011, elle a été Doyenne de la Faculté de septembre 2011 à mai 2016. Sylvie Retailleau a été présidente de l’Université Paris-Sud de mai 2016 à décembre 2018. Depuis 2008, elle s’est fortement impliquée dans le montage du projet d’Idex Paris Saclay, d’abord au niveau du volet formation puis depuis 2011 plus largement sur la structuration formation- recherche ainsi qu’au niveau gouvernance. Ancienne élève de l’ENS Cachan, elle a été reçue à l’agrégation de physique appliquée en 1988 et a obtenu un doctorat en sciences de l’Université Paris-Sud en 1992. Ses thèmes de recherche sont centrés sur l’étude théorique de la physique des composants semi-conducteurs pour l’électronique avancée.

Denis Reybard, 52 ans, a été nommé directeur du Campus de Paris de l’Idrac qui compte plus de 500 étudiants en BTS, Bachelor et Master spécialisé. Il succède à Stéphane Akoun. Diplômé d’un master Administration à l’IAE de Nancy, Denis Reybard a ensuite orienté sa carrière vers le secteur de la formation et de l’éducation. D’abord au sein des éditions Sed des outils pédagogiques destinés à l’enseignement primaire puis des ouvrages grand publics au sein des éditions Reader’s Digest. Il rejoint ensuite la Cegos en tant que Directeur de projet e-learning puis le groupe Galileo Global Education en tant que directeur de l’entité Studialis formation professionnelle.

Emmanuelle Rigaud-Lacresse a pris la co-direction du programme MSc Global Luxury and Management de SKEMA Business School en octobre 2019 Professeur de marketing, Emmanuelle Rigaud-Lacresse a enseigné dans différentes universités et écoles de management : ESCP Europe, GEM, Paris Panthéon Sorbonne, Université de Marne-la-Vallée. Elle était dernièrement en charge des programmes en management du luxe au sein de Neoma. Auparavant, elle a travaillé pendant plus de 15 ans en marketing international au sein de grands groupes comme YSL et LVMH.  

Jérôme Rive a été élu président du réseau international EQUAL Network en octobre 2019. Vice-président de EQUAL Network depuis 2016, Délégué Général de EIASM (European Institute for Advanced Studies in Management) depuis 2018, celui qui fut directeur de l’IAE Lyon et président du réseau IAE France jusqu’en 2018 succède au professeur Eric Waarts de la Rotterdam School of Management (RSM).

Bénédicte Robert a été nommée rectrice de l’académie de Poitiers en septembre 2019. Elle succède à Armel de La Bourdonnaye, démissionnaire. Elle était depuis fin 2018 directrice de l’Institut des hautes études de l’éducation et de la formation après avoir dirigé l’Ecole supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et cheffe du département recherche-développement, innovation et expérimentation. Elle est diplômée de Sciences Po et Harvard, agrégée d’anglais et d’un doctorat en science politique à Sciences Po.

Christian Roblédo, 49 ans, a été réélu à la tête de l’Université d’Angers avec 25 voix contre 6 pour son opposant Christophe Daniel (et 4 votes nuls). Après des études d’économie à Pau – sa ville natale – et à Brest, et l’obtention d’un DEA en sciences de gestion à l’Université de Rennes 1, Christian Roblédo a réalisé une thèse de doctorat à l’Institut de gestion de Rennes (IAE de l’Université de Rennes 1) sur l’identification des facteurs de performance des joint-ventures (1995). Il est recruté à l’Université d’Angers comme maître de conférences en 1996 où il intègre l’Istia. Il y enseigne les sciences de gestion et plus particulièrement la comptabilité et le contrôle de gestion.
Après avoir assumé la responsabilité d’un DESS et d’un master (de 1997 à 2008), Christian Roblédo devient le directeur de l’Istia en 2002 jusqu’en 2012. C’est sous sa direction que l’Istia se transforme en école d’ingénieurs et est habilitée par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI). Il a aussi initié le projet d’élargissement des spécialités dispensées à l’Istia.

Dominique Rossin a été nommé directeur du pôle marketing de l’Ecole polytechnique en septembre 2019. Il en est également directeur des formations. Il succède à Rachel Maguer, qui était directrice du marketing et des relations internationales. Dominique Rossin est ingénieur diplômé de l’École polytechnique (X 1994) et titulaire d’une thèse en algorithmique et combinatoire. Il rejoint le laboratoire d’informatique de l’X (UMR École polytechnique, CNRS) en 2010 en tant que chargé de recherche première classe. A partir de 2012, il occupe le poste de chargé de mission numérique auprès de la délégation régionale à la recherche et à la technologie d’Île-de-France. A ce poste, il contribue à la mise en place du tout premier MOOC (Massive Open Online Courses) de l’X. En 2015, il est nommé adjoint au directeur de l’enseignement et de la recherche en charge de la formation.

Caroline Roussel a été nommée directrice adjointe de l’IÉSEG, un nouveau poste créé dans le cadre d’une évolution de la gouvernance interne. Professeur (depuis 2002) et directrice académique (depuis 2016) à l’IÉSEG, Caroline Roussel est Docteur en Sciences de Gestion, titulaire du DESCF et d’une HDR. Elle a auparavant assuré les missions de chef de département et de directrice du développement académique à l’IÉSEG. En charge des affaires académiques, elle pilote actuellement la recherche et les programmes ainsi que les accréditations ; elle est également doyenne du corps professoral. Ses thèmes de recherche actuels portent sur les approches ‘pratiques’ de la stratégie (open strategy) ainsi que les outils de pilotage de la performance.

Loïc Roussel a été nommé à la direction générale du Groupe Esiea en septembre 2019. Vice-président depuis 5 ans de son conseil d’administration il succède à Louis Jouanny. Diplômé de l’ESIEA, de emlyon et Babson College, Loïc Roussel est, depuis 15 ans, entrepreneur dans divers domaines: cyber sécurité, édition électronique, développement durable… Lauréat en 2008 du concours du ministère de la Recherche pour l’innovation, il est en particulier à l’origine du format du livre numérique devenu standard mondial.

 

S

Ali Saïb a été nommé directeur de cabinet de Frédérique Vidal en mai 2020. Il succède à Nicolas Castoldi, qui occupait le poste depuis avril 2019,. Aujourd’hui conseiller maitre à la Cour des comptes Ali Saïb est virologue de formation (sa thèse de doctorat à l’université Paris-Diderot était consacré à la « génétique des virus »). A ce titre il occupe la chaire de biologie du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) depuis 2008. Ali Saïb est aussi un fin connaisseur du monde de l’éducation : recteur de l’académie de Caen de 2012 à 2013 puis d’Aix-Marseille de 2013 à décembre 2014, il a été ensuite le conseiller éducation du Premier ministre, Manuel Valls, jusqu’en février 2017, date à laquelle il entre à la Cour des comptes.

Pierre Sans a été nommé directeur de l’École nationale vétérinaire de Toulouse à compter du 1er novembre 2019. Il succède à Isabelle Chmitelin, nommée, en mai 2019, directrice de cabinet de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Professeur de l’enseignement supérieur agricole de première classe depuis 2007, Pierre Sans a exercé l’intégralité de son parcours professionnel au sein de l’ENVT, après y avoir obtenu le doctorat vétérinaire. Enseignant-chercheur depuis 1991, il est habilité à diriger la recherche (HDR) depuis 2004. Depuis 2010, il est délégué aux relations internationales de l’ENVT.

Alain Scappaticci a été nommé directeur de la marque Sup’de com. Cette nomination accompagne la nouvelle organisation du Réseau Compétences et Développement qui regroupe 13 écoles et centres de formation, dont Alain Scappaticci pilote l’un des 5 nouveaux pôles : le pôle communication et création, constitué des SUP’DE COM et ESAIL. Diplômé de l’IAE Lyon, Alain Scappaticci débute sa carrière dans le domaine de l’audit d’entreprise. Dès 1993, il oriente son parcours vers la formation : d’abord à l’Institut Alexis Carrel puis sur le campus lyonnais d’IDRAC Business School, de 2003 à 2014. Il intègre en 2014 la direction de 3A, l’école supérieure de commerce et développement, avant de rejoindre SUP’DE COM en janvier 2020.

Patrick Scauflaire a pris la direction de l’Université catholique de Lille en juin 2020. Il était depuis cinq ans le directeur de l’Icam. Ingénieur de formation, diplômé de l’Ecole polytechnique en 1984 et des ponts en 1986, il a également un master en théologie et sciences religieuses de l’Institut Catholique de Paris depuis 2013 et détient un Executive MBA d’HEC depuis 2016. Il débute sa carrière au Brésil en 1989 en tant qu’ingénieur des procédés. En 1995, il devient directeur de la production chez Solvay, poste qu’il occupera jusqu’en 2001. Cette année-là, il intègre BP Chimie en tant que Business Technology Manager puis Strategy Manager et enfin directeur de la recherche et de la technologie. En 2005, il quitte la structure pour se consacrer aux Apprentis d’Auteuil. Il y est d’abord chef de projet avant de devenir directeur général adjoint jusqu’en 2015. Il était directeur de l’Institut Catholique des Arts et Métiers (ICAM) de Lille depuis 2015.

Lionel Sitz a été nommé directeur du programme Grande école (PGE) d’emlyon par intérim en février 2020. Il succèdait alors à Nathalie Hector. Lionel Sitz était jusqu’ici coordinateur de l’équipe marketing et professeur associé de marketing. Professeur associé à emlyon BS depuis 2010 il est docteur en sciences de gestion et habilité à diriger des recherches (HDR). Intéressé par tout ce qui touche les phénomènes de consommation, il enseigne auprès de divers publics : ESC, MBA, etc. Ses enseignements concernent principalement le branding, le comportement du consommateur, la sociologie et l’anthropologie de la consommation.

 

T

Michel Terré, 55 ans, a été élu président de la Comue Hésam Université le 15 janvier 2020. Directeur de l’EICnam (École d’ingénieurs du Cnam), il était le seul candidat et succède à Jean-Luc Delpeuch, président depuis 2016 qui n’avait pas souhaité de représenter. Michel Terré est diplômé de l’Institut national des télécommunications et docteur du Cnam.

Vincent Thomas a été élu président de l’université de Bourgogne en mars 2020. Professeur de Droit privé et sciences criminelles, doyen de la Faculté de droit, sciences économique et politique de 2014 à 2019, il succède à Alain Bonnin. Pur produit de son université il y a obtenu son doctorat en droit des sociétés puis y est entré en tant que maître de conférence (1999-2017) avant d’être nommé directeur de l’IEJ (2007-2010) puis administrateur (2012-2017).

Lionel Torres a été nommé directeur de l’École polytechnique universitaire de l’université de Montpellier (Polytech Montpellier), pour une durée de cinq ans, à compter du 1er décembre 2019. Il succède à Serge Pravossoudovitch, directeur depuis 2009. Il était depuis 1997 professeur des universités à l’université de Montpellier où il a obtenu son doctorat. Depuis 2015, il en était directeur adjoint délégué aux partenariats et aux relations internationales.

Sébastien Tran, 43 ans, a été nommé directeur général adjoint du Pôle Léonard de Vinci au sein duquel il était jusqu’ici directeur de l’EMLV. En plus de cette direction qu’il conserve, ces nouvelles missions le conduiront notamment à piloter la stratégie académique des écoles. Il supervise le De Vinci Research Center, les accréditations & qualité, les relations internationales, le business development international, les pédagogies digitales et le pré-incubateur De Vinci Start Up. Sébastien Tran est titulaire d’un doctorat en Economie industrielle de l’Université Paris Dauphine et d’une HDR en Sciences de gestion de l’Université de Rouen. Il enseigne d’abord au sein du groupe Sup de Co La Rochelle (désormais Excelia), avant d’y devenir directeur académique. En 2010, il devient doyen de la faculté de l’EM Normandie puis directeur général adjoint (en charge des programmes, de la recherche et de la faculté) à l’ISC Paris, poste qu’il occupera jusqu’en 2017. Cette année-là, il devient directeur de l’Ecole de management Léonard de Vinci.

Camille Trzaska, 33 ans, a été nommé directeur Business développement international du Pôle Léonard de Vinci en novembre 2019. Diplômé du programme Grande Ecole de SKEMA Business School., son parcours professionnel a toujours été orienté sur la politique d’attractivité internationale des établissements d’enseignement supérieur. Il a évolué successivement aux postes de chargé de promotion du système universitaire français au Consulat Général de France à Miami, puis a rejoint l’Ambassade de France à Bangkok en tant que Responsable Campus France, avant d’occuper la fonction de Responsable des admissions internationales de Toulouse Business School pendant près de quatre ans.

 

V 

Antoine Véniard a été nommé directeur des programmes et de l’innovation pédagogique de l’EM Normandie en décembre 2019. Titulaire d’un doctorat en sciences de gestion de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et d’une HDR de l’Université de Corte, Antoine Véniard est professeur de management des ressources humaines. Entre 1998 et 2007, iI assure la responsabilité académique de plusieurs spécialisations (entrepreneurs, marketing et finance) du programme Grande école avant de prendre la direction du campus du Havre. Depuis 2015, il était également directeur délégué des programmes. Il est maintenant en charge du développement du portefeuille de formation initiale et continue diplômante (PGE, bachelor Management international, MS, MSc, MBA, DBA).

 

X

Catherine Xuereb, 57 ans, a été élue présidente de Toulouse INP le 29 juin par 23 voix pour et 3 abstentions. Elle succède à Olivier Simonin, qui présidait Toulouse INP depuis 2012. Chercheuse au CNRS, Catherine Xuereb était depuis 2000 directrice de recherche au Laboratoire de Génie Chimique (UMR CNRS/UPS/Toulouse INP). A Toulouse INP, elle a déjà occupé les fonctions de directrice de la recherche (2006 à 2007) et de vice-présidente Recherche & valorisation (2012 à 2016). Ingénieur diplômée de l’École nationale supérieure d’ingénieurs de génie chimique (ENSIGC – aujourd’hui Toulouse INP-ENSIACET), docteur en Génie des procédés (Université de Toulouse), HDR, elle a débuté dans la Recherche en 1989 chez SANOFI Bio-Industries (post-doctorat). Elle exerce ensuite différentes fonctions : chargée de mission à la DRRT Midi-Pyrénées, directrice de la recherche de Toulouse INP, chargée de mission enseignement supérieur, recherche et transferts de technologies à la Préfecture de Région Midi-Pyrénées, vice-présidente recherche & valorisation à Toulouse INP.

 

Y 

Christophe Yver a été nommé directeur de l’InsIDE et de la formation professionnelle et continue de l’EM Normandie en décembre 2019. Titulaire d’un 3ème cycle en sciences de gestion de l’Université de Caen Normandie, Christophe Yver débute sa vie professionnelle en tant qu’entrepreneur et cumule à partir de 2000 son activité avec ses fonctions de responsable de la vie associative à l’école. Il est ensuite nommé Directeur académique de la 1ère et de la 4eannée du programme SUP’EUROPE CESEC En 2009, il crée la spécialisation Entrepreneurs du PGE puis, en 2014, l’Institut de l’innovation et du développement de l’entrepreneuriat (InsIDE). Depuis 2018, il était également directeur de la Formation professionnelle et continue, en charge du développement et de la commercialisation de l’offre de formations diplômantes et certifiantes.

 

Z

Marie-France Zumofen a été nommée en janvier 2020 directrice de La Fabrique et de l’ISIPCA, deux écoles de la CCI Paris Ile-de-France. Après une formation en histoire de l’art, Marie-France Zumofen s’est orientée vers l’animation, en intégrant GOBELINS, l’école de l’image où elle a occupé les fonctions de responsable du département multimédia et du cinéma d’animation, puis de directrice adjointe de 2010 à 2016. Elle rejoint en 2016 la direction des Ressources humaines de la CCI Paris Ile-de-France en tant que directrice du pôle développement des organisations. Elle succède à Chantal Fouquet à La Fabrique et à Cécile Ecalle-Montier à ISIPCA.

Previous ArticleNext Article
Olivier Rollot
Ancien directeur de la rédaction de l’Etudiant, ancien rédacteur en chef du Monde Etudiant. Olivier Rollot a développé de nombreuses expertises au service des communautés éducatives. Son expérience fait de lui un expert confirmé des stratégies de relation presse et des enjeux de communication et d’image pour l’enseignement supérieur. Il est également un expert reconnu des pédagogies innovantes et des nouveaux publics de l’enseignement supérieur, il est en effet l'un des experts français de la Génération Y. Olivier Rollot est directeur exécutif du pôle communication de HEADway Advisory depuis 2012 et rédacteur en chef de "l’Essentiel du Sup" (newsletter hebdomadaire) et de "l’Essentiel Prépas" (webzine mensuel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend